1er décembre : journée mondiale de la lutte contre le VIH – SIDA.

Le 1er décembre est la journée mondiale de la lutte contre le VIH et à cette occasion il est toujours bon de rappeler que le nombre d’infection augmente en France et que non, on ne guérit toujours pas du SIDA.

bansexosafe

Oui, en France et pas seulement dans le Marais, le nombre de nouveaux infectés au VIH augmente. Il touche toutes les tranches d’âges et concerne toutes les pratiques sexuelles. Université, club libertin, aire de repos d’autoroute, milieu dit hétéro, le VIH est partout.

Prévention :

Il existe plusieurs dispositifs pour se prémunir de toute infection au VIH. Le premier moyen reste la capote. Vous pouvez télécharger gratuitement TUP, une application qui vous permet de trouver les distributeurs et vendeurs de préservatifs en France. Grâce à l’application, vous pourrez également repérer les centres de dépistage.

La PrEP permet également de lutter contre le vih. C’est un traitement médical permettant de diminuer considérablement les risques d’infection. Le traitement est remboursé intégralement en France. Il vise un public ayant de nombreuses relations sexuelles et ne pouvant utiliser le préservatif à chaque rapport. L’un n’empêchant pas l’autre et la multiplication des moyens de prévention ne peut qu’augmenter votre sécurité vis à vis de la transmission du VIH.

Test :

Il existe plusieurs tests que vous pouvez faire en laboratoire, au près des associations ou bien chez vous à la maison. En une minute, vous pourrez connaître votre sérologie. Retour sur cette expérience ici.

Traitement :

Les personnes séropositives en France peuvent bénéficier d’un traitement médical permettant de faire diminuer leur charge virale et la rendre indétectable. Ceci permet de ne plus les rendre contagieux comme le rappelle la nouvelle campagne d’Aides.

Le traitement permet également d’augmenter l’espérance de vie des personnes infectées et aujourd’hui en France, les personnes  vivant avec le SIDA ont une espérance de vie égale aux personnes séronégatives.

Il ne faut pas attendre le 1er décembre pour sensibiliser votre entourage, amis, familles, plans culs ou votre amoureux au risque de transmission du VIH. Et n’oubliez pas, le VIH n’est pas raciste et ne touche pas que les moches. Donc si vous sortez, sortez couvert !

Donnez votre avis !