Cuba : l’île pourrait légaliser le mariage gay.

Le parlement cubain examine actuellement un projet de nouvelle constitution, celui-ci autoriserait le mariage entre deux personnes, sans définir le genre.

Après la Suisse au début du mois, c’est maintenant au tour de l’île de Cuba d’examiner un projet de loi de mariage pour tous, encrée dans la constitution. Le Parlement cubain a commencé à examiner ce samedi le projet de loi qui pourrait ouvrir la voie à une légalisation du mariage entre personnes de même sexe, une des principales revendications de la communauté LGBTi.

Dans son article 68, le projet définit le mariage comme «l’union consentie volontairement entre deux personnes, sans préciser le sexe», a indiqué le quotidien officiel Granma. La constitution actuelle, qui date de 1976, limite le mariage à «l’union volontaire entre un homme et une femme».

Le journaliste et militant gay Francisco Rodríguez (Paquito) a déclaré sur son blog que le retrait du genre du texte initiale serait vraiment une avancée contre les discriminations des minorités LGBTi :

Ce serait la porte ouverte pour faire progresser par la suite la légalisation des couples homosexuels (…)  le projet de texte inclut le principe de non discrimination selon l’orientation sexuelle ou le genre.

Cet ajout permettrait au système judiciaire de mieux protéger les cubains d’actes homophobes ou du moins, de les condamner.

Un soutien de taille

La députée Mariela Castro, fille de l’ex-président Raul Castro et directrice du Centre national d’éducation sexuelle (Cenesex), milite depuis des années en faveur des droits des femmes et de la communauté LGBTi.  En 2010, Fidel Castro, peu habitué à verser dans l’autocritique, avait reconnu les «injustices» faites aux homosexuels. Ceci avait provoqué l’exil forcé de nombreux intellectuels et artistes dans les années 1960, 1970 et 1980.

Le Parlement travaille à une réforme de la Constitution de 1976 avec l’objectif, tout en maintenant son caractère socialiste, d’adapter le pays à la nouvelle époque économique et sociale.

Le projet, qui compte 224 articles, doit être voté par le Parlement aujourd’hui ce lundi 23 juillet. Ensuite, il sera soumis à un referendum populaire avant son adoption définitive.

Source : 24heures.ch

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Retour sur la Gay Pride de Montpellier qui s’est déroulée ce week-end.

Plusieurs milliers de personnes se sont réunies ce samedi 21 juillet pour célébrer et défendre les droits LGBTi. Ce samedi

Fermer