Insulte homophobe lors d’un match de rugby, la sanction devrait tomber.

Mathieu Bastareaud est visé par une enquête disciplinaire de l’European Professional Rugby Club.

Hier dimanche, sur le gazon du stade Mayol, le Racing Club Toulon a dominé son match contre les italiens de Trévise : 36 – 0. Hélas, cette victoire a été entachée par des propos homophobes.

Putain de pédé

Tout de suite, sur Twitter, beaucoup de fans ont été choqués par une telle phrase. Des sportifs se sont également exprimés comme l’anglais Alex Goode :

Je trouve dégoûtant de la part de Mathieu Bastareaud, à la fin du match Toulon-Trévise, de traiter Sebastian Negri de putain de pédé. Il n’y a pas de place dans notre sport pour l’homophobie, la Coupe d’Europe devrait le sanctionner lourdement.

Face à la polémique, vers 19h, Mathieu Bastareaud s’est excusé sur Twitter dénonçant lui même des insultes homophobes en son encontre de la part de Sebastian Negri. L’insulte était donc une réponse au propos de son adversaire.

Malgré ses excuses Mathieu Bastareaud ne pourra pas éviter de passer devant la commission de discipline. «Bastareaud est soupçonné d’avoir insulté un joueur de Benetton Rugby à la 80e minute du match», a annoncé l’European Professional Rugby Club dans un communiqué diffusé dimanche dans la soirée.

Mathieu Bastareaud pourrait être entendu dès mercredi selon l’EPCR. Le joueur risque une sanction moyenne de 12 semaines de suspension, selon le baromètre de World Rugby. Il pourrait donc manquer une partie ou la totalité du Tournoi des Six Nations, qui débute pour le XV de France le 3 février face à l’Irlande.

Donnez votre avis !