Oui dire ” Ces Pédés là” est une insulte homophobe

L'insulte homophobe de Denis Balbir hors antenne lors du match OM - Leipzig n'est passée inaperçue, même en off.

Le problème avec les caméras, c'est que nous ne sommes jamais sûrs qu'elles soient éteintes. C'est ce qu'a dû se dire Denis Balbir après la retransmission du match OM - Leipzig.

Pourtant tout avait bien commencé, l'OM brillait, le stade était rempli, et la qualification pour la Ligue Europa ne pouvait que conclure cette belle soirée. Hélas, une fois l'antenne rendue, Jean Marc Ferreri va lancer son collègue sur son ressenti par rapport à ce match retour.

Quel match ! Le stade quand il est comme ça, c'est pfff... Je suis bien content pour ces pédés-là arrogants au match aller.

Nous passerons sur le respect de l'équipe adverse. Une fois l'image capturée, elle a gentiment fuité et s'est très vite retrouvée sur les réseaux sociaux dans la nuit de jeudi à vendredi. Il aura fallut quelques heures à M6 pour se rendre compte de la gravité du propos. En milieu de matinée, la chaîne a décidé de suspendre Denis Balbir à titre conservatoire.

Mais c'était en off !

Nous pouvons déjà entendre les haineux dire que c'était en off, nous n'aurions pas dû le savoir.  Le problème, est que tout le monde le sait. Et M6 ne pouvait faire semblant de ne pas l'avoir vu.

Oui mais tout le monde dit ça dans un stade.

Ce n'est pas parce que dans les stades il y a une concentration de haineux homophobes qu'ils ont le droit de lancer cette insulte à tout va. Et si Denis Balbir le dit sur son lieux de travail, c'est comme si le disait en public, c'est condamnable.

Pour aller plus loin, remplaçons ce mot par d'autres insultes telle que :

Quel match ! Le stade quand il est comme ça, c'est pfff... Je suis bien content pour ces bougnoules-là arrogants au match aller.

Une insulte et une insulte, elle peut avoir une connotation soit raciste soit homophobe. Et bizarrement, si ça avait été bougnoule, il y aurait eu beaucoup plus de condamnations.

 

Donnez votre avis !