Samy Messaoud, son nouveau clip : À poil à vapeur.

Remarqué grâce à son premier titre "Je suis gay", Samy Messaoud revient pour un troisième clip avec du poil et de la vapeur.

Souvenez-vous, il y a pas très longtemps, il passait sur le plateau de Morandini sur Direct 8 ou sur MTV avec son titre et clip : Je suis Gay. Il revient une nouvelle fois avec un titre qui risque fort de refaire parler de lui : À poil à vapeur.

Pour son clip, il reprend ses marques de fabrique : la nudité, le sauna et les mecs à poils. Samy Messaoud assume tout et il le dit dans cette interview exclusive.

Bonjour Samy Messaoud, avant de parler de ton dernier titre, parlons un peu de toi : qui es-tu ?
Je suis Samy, un chanteur de 31 ans vivant dans la région de Nantes. Je suis le fils d'une mère croyante d'origine tunisienne et d'un père espagnol.

Samy Messaoud en quelque chiffres, c'est quoi ?
Une chaîne Youtube où je mets mes clips en version censurée. Il n'y a hélas plus le clip de "Je suis gay", avec 1 million de vues en une semaine. Youtube l'a censuré. J'ai d’ailleurs gagné un concours mondial avec MTV grâce à ce clip. Et là mon dernier clip a fait 72 000 vues en trois mois.

Comment ta famille a réagi par rapport à ta carrière ?
Très bien, même du côté de ma mère. Les croyants musulmans sont très tolérants. Ceux sont les autres qui réagissent mal. Sinon dans ma famille, ils sont fiers de moi même si, pour être franc, ils préfèreraient me voir habillé (rire).

Il est vrai qu'il y a beaucoup de nu dans tes clips.
Et ? Dans les clips de rap ou RnB US, où des mecs bien hétéros font des positions très sexes avec des femmes limites nues, personne ne dit rien. Je ne vois pas pourquoi voir des hommes qui s'embrasseraient à moitié nus, voire nus, devrait choquer. Je pense que ça choque beaucoup moins dans le milieu hétéro qu'homo.

Peut être parce que l'homosexualité est toujours hélas représentée comme cela.
Je comprends mais moi je fais des chansons et des clips pour m'amuser, pour le fun. J'aime la nudité.

J'aime la nudité (...) J'assume et j'emmerde les gens.

La nudité pour toi, chez les gays, ne devrait pas être un tabou. Tes clips ainsi que tes chansons, sont ton petit côté rebelle voulant brisé la chape de bonne conscience chez les artistes gays ?
Oui. J'assume car j'emmerde les gens. Ce n'est pas à 70 ans que je vais faire ça. Plus jeune, je voulais chanter, faire de la télévision. C'est ce que je fais. On n'a qu'un vie, faut faire les choses qu'on aime.

Comment t'est venu l'écriture d'une chanson comme "À poil à vapeur " ?
En rentrant d'une soirée. L'idée a germé. En deux soirée, la chanson était écrite. J'ai donc demandé à mon producteur Frédéric Chabarot qui me suis depuis le début, de composer une musique. Après plusieurs échanges, la chanson fut finalisée en novembre 2017. Et en décembre, nous tournions le clip. J'écris également avec l'aide d'Erwan Podeur et Hervé Trezen.

La nudité à l'air de beaucoup t'intéresser.
Non comme j'ai dit, je m'amuse. J'ai sorti d'autres chansons telles que "Un ange en enfer" et "On est comme on nait" que j'aime beaucoup. C'est une chanson qui parle de souffrance. Il n'y a pas que la nudité dans mes chansons, il y a aussi des choses qui me révoltent.

La chanson "On est comme on nait" n'a pas vraiment trouvé son public.
Elle n'a pas trop marché à cause d'un petit conflit avec une personne très connue du milieu gay.

Tu veux nous en dire plus ?
Je suis franc et je peux prouver tout ce que je dis. À l'origine, je devais reverser les bénéfices de cette chanson à l'association Le Refuge. L'exclusivité du clip était à Morandini. Pour illustrer un reportage sur ma chanson, Morandini a utilisé le logo du Refuge. Car comme je l'ai dit, les bénéfices devaient leur être reversés. Nicolas Noguier* n'a pas apprécié que Morandini utilise le logo du Refuge et a réclamé de l'argent. Chose que j'ai refusé. Depuis, je suis un peu blacklisté de certains médias gays. Et la chanson, qui est pourtant très bien, a moins bien fonctionné.

En dehors des clips, tu te produits sur scène ?
Oui, cet été je serais en tournée dans le Nord, toujours avec mon producteur Frédéric Chabarot. J'ai également, il y a quelques années, fait les premières parties d'Annie Cordy en Belgique. Et bien avant, je chantais du gospel !

As-tu des nouveaux projets ?
Oui, normalement, ma nouvelle chanson devrait sortir pour cet été : Satan m'habite. Il y a déjà un extrait sur ma chaîne Youtube.

Puisque sur inverti, nous sommes bons, nous vous proposons de retrouver en lien caché (pas trop difficile à trouver) de la version non censurée du clip "À poil à vapeur" de Samy Messaoud. Lien pour voir le clip non censuré de "À poil à vapeur" de Samy Messaoud.

Crédit photo : jgartphoto

---

*Droit de réponse de Nicolas Noguier :
"Il est surprenant que M. Messaoud me mette sur le dos, au travers de propos mensongers, le fait que son titre n'ait pas trouvé son public. Je lui souhaite le meilleur dans sa carrière".

Donnez votre avis !