Val d’Oise : des jeunes tendaient des guets-apens à des homosexuels via les rencontres en ligne !

Les sites de rencontres, toujours propices aux guets-apens !

Cette fois-ci, c'est sur le site coco.fr que les agresseurs trouvaient leurs victimes. Le mercredi 4 avril dernier, la Police Nationale de Gonesse a interpellé quatre jeunes de Goussainville âgés de 17 à 20 ans. Ce petit groupe fréquentait le site coco.fr. Ils séduisaient leur victime, puis leur donnaient rendez-vous avant de les dépouiller.

Ces jeunes garçons utilisaient des armes blanches et n'hésitaient pas à violenter leurs victimes pour les inciter à exécuter leurs ordres. Ils sont soupçonnés d'avoir fait au moins quatre hommes âgés de 32 à 53 ans, dans le Val-d’Oise (Viarmes), l’Oise (Villers-Saint-Paul), la Seine-et-Marne (Villeparisis) et la Somme (Abbeville).  Le butin est constitué de téléphones portables, d’argent et d’une Polo Volkswagen. L’enquête a débuté il y a quelques semaines, lorsque les policiers de Gonesse ont regroupé une série de plaintes similaires, déposées entre le 2 février et le 11 mars.

Ces agresseurs ont été déférés devant la justice pour vols en réunion, extorsion avec arme, et escroquerie. Un mineur doit être convoqué par un juge des enfants.

Cette affaire n'est apparemment pas la première à survenir via le site coco.fr. Les policiers de Gonesse ont mis au jour une série d’agressions similaires commises entre le 2 février et le 11 mars, à Goussainville, au foyer Adef. La Police lance un appel à témoin pour savoir si le groupe de jeunes aurait fait d'autres victimes.

Grindr, Hornet, Scruff : vous n'êtes jamais en sécurité.

Les applications de rencontre permettent comme leur nom l'indique, de faire des rencontres. Mais hélas, tous ne recherchent pas votre cœur, votre cul ou votre teub ! Il est donc bon de rappeler à être prudent sur ce genre de plateformes et éviter d'inviter des inconnus chez vous ou dans des lieux publics non fréquentés.

Ne vous fiez pas non plus à leur bonne tête sur les photos car la plupart du temps, ce ne sont pas eux ! Prévenez votre proche, confident ou ami, lors de vos déplacements nocturnes.

 

 

Donnez votre avis !