Australie : Victime d’intimidation homophobe constante, un jeune de 13 ans se suidicide.

Un jeune australien de 13 ans s’est suicidé à cause d’intimidation et de harcèlement constants dans son collège mais personne n’a rien vu !

654

Tyrone Unsworth, un collégien de 13 ans s’est suicidé suite à plusieurs moqueries continues sur sa sexualité. Sa mère, Amanda Unsworth indique au Courrier-Mail :

Plusieurs garçons se sont moqués de lui à cause de sa féminité. Il aimait la mode, le maquillage. Les garçons n’arrêtait pas de l’appeler “PD, Tapette”. Pour moi, ces garçons sont responsables de la mort de mon fils.

Dans le journal local, elle tient à la main la photo de son fil avec pour accroche : Intimidé à mort !

La mère de Tyrone dit vouloir continuer la lutte contre les intimidations, harcèlements homophobes dans les établissements scolaires mais également dans la société australienne.

Le Courrier-Mail indique également que Tyrone avait été hospitalisé suite à une agression physique. La police de Queensland a indiqué que l’enquête était toujours en cours d’instruction.

Le collège a pour sa part indiqué que le harcèlement envers la population LGBT était totalement interdit. Pour sa décharge, la directrice indique  qu’elle n’a jamais été informée de harcèlement envers Tyrone.

Une sensibilisation qui passe mal.

L’homosexualité en Australie doit rester discrète, les victimes de harcèlement aussi donc. The Safe Schools Coalition Australia, une association luttant pour une école sans harcèlement annonce que 75% des jeunes australiens homosexuels de 14 à 21 ans seront victimes de harcèlement dans un établissement scolaire.

Il existe pourtant des programmes de sensibilisation luttant contre les discriminations. Le lycée de secteur l’avait mis en place mais pas le collège de Tyrone. La raison : plusieurs plaintes avait été reçues par le collège suite à l’inscription de l’établissement dans ce programme.

La sensibilisation des jeunes face aux discriminations sexuelles est un long débat en Australie. Des associations de famille rejettent l’idée de sensibiliser face aux propos homophobes. Pour eux, il faudrait lutter contre les intimidations en tout genre et pas uniquement envers le public homosexuel.

L’homophobie pour eux n’est pas un problème national car lutter contre l’homophobie reviendrait à légitimer l’homosexualité. Or, pour ces associations, l’homosexualité est une sexualité à risque, dangereuse et pas naturelle.

Crédit image : Profil Facebook / Source : The Guardian Australia

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
LGBT+ : adoptons des comportements bienveillants sur Internet

L’Inter-LGBT, Le Refuge et Facebook lancent le guide« LGBT+ : adoptons des comportements bienveillants sur Internet » Paris, le 16...

Fermer