inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Besançon : Extorsion avec arme, ils piègent leur victime sur un site de rencontre gay.


28 octobre 2019 - David Chevalier


La vigilance reste de mise sur les sites et applications de rencontre.

Après les sites de rencontre en ce début du siècle, les applications ont changé radicalement nos mœurs. Mais pas seulement, les agressions naissent également sur ces sites et applications de rencontre.

À Besançon, une rencontre a une nouvelle fois tourné au cauchemar. Alors qu’il pensait avoir un « date » en ce 15 octobre dernier, ce jeune bisontin s’est retrouvé victime d’une extorsion qui aurait pu lui coûter la vie. Une extorsion qui s’est produite en plusieurs actes.

Dans un premier temps, ce jeune homme a rencontré un autre homme qu’il a « connu » sur un site de rencontre Coco.fr. Le rendez-vous est public, dans une rue de la ville. La victime emmène l’homme chez lui pensant passer une excellente soirée. L’homme rencontré profite de l’absence de sa victime pour fouiller son porte-feuille. Il sera pris la main dans le sac. L’individu va alors sortir une bombe lacrymo menaçant la victime. L’individu lui subtilisera sa carte d’identité. Un chantage va naître de cette rencontre. L’individu va alors le menacer d’étaler sa vie privé au grand jour. Pour la garder secrète, la victime devra lui donner le lendemain la somme de 100€.

Le deuxième soir, le jeune homme a tout prévu sans prévenir la police. Il est allé chercher la somme voulue par son ravisseur et espère tourner cette sombre page. C’est chose faite, l’homme est venu chercher l’argent et repartira, le pire a été évité.

Quatre jours plus tard, on tambourine à sa porte vers 2 heure du matin. Paniqué, il se décide à ouvrir. Ce n’est plus un homme qui va être présent sur son palier mais deux, dont un armé d’un couteau. La cruauté va alors monter d’un cran. Terrorisée, la victime va exécuter les ordres. La victime et ses deux agresseurs vont monter dans la voiture de la victime, en direction d’un distributeur automatique, situé rue de Belfort. Un total de 300 euros est alors remis aux deux malfaiteurs, qui ne s’imposent plus aucune limite. Ils décident d’abandonner leur souffre-douleur devant chez lui, avant de partir en folle virée à bord de l’Audi de la victime.

Les deux agresseurs vont ensuite filmer cet exploit. Content de leur soirée, ils vont filer à plus de 170km/h. Le coup d’arrêt sera brutal : les voleurs s’envoleront dans le décor, un accident spectaculaire dont ils en sortiront indemnes. Dans le téléphone de l’un d’eux, les enquêteurs découvriront la vidéo.

Devant la Présidente du tribunal, les deux individus feront profil bas et s’excuseront. Trop tard, le mal est fait. La victime est depuis, toujours choquée par ce qui lui est arrivée. Le jeune homme a tout de même eu le courage de porter plainte, un exemple à suivre.

De la prison ferme pour les agresseurs.

Ludovic S, 18 ans, abandonné de ses proches et sans revenu, plaide l’état de nécessité. « Je voulais me faire un billet sans vendre de drogue ou faire de braquage. Je n’avais plus d’argent pour manger », explique-t-il aux juges. Son casier vierge accrédite sa version. Son complice, Clément E, 31 ans, venait quant à lui de bénéficier d’un aménagement de peine suite à une lourde condamnation en février dernier. Le premier écope de 18 mois de prison. Le second, lui, est condamné à deux ans de prison, avec maintien en détention pour le duo infernal.

Source : L’Est Républicain.

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
5 ans déjà…

Le temps passe très vite. J'ai commencé à commenter l'actualité il y a six ans pour être honnête. J'avais repris...

Fermer