inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Brésil : Les artistes en résistance.


12 mars 2019 - lemarquis


Les cinq premiers jours de son arrivée au pouvoir, la communauté LGBT a été retirée du Ministère des droits de l’Homme. Et la nouvelle Ministre (Damares Alves ) s’est positionnée contre la communauté avec cette idée selon laquelle les petits garçons doivent s’habiller en bleu et les filles en rose.

Auparavant un collectif d’avocats brésiliens s’est mobilisé pour inciter la communauté à se marier rapidement avant l’arrivée au pouvoir de Bolsonaro. Les gens avaient conscience de l’urgence mais ils ne savaient pas comment s’organiser. “Comme je suis organisateur d’événements,  je me suis proposé pour trouver des prestataires et des lieux  pour organiser des mariages homosexuels. Lorsque j’ai planifié ces mariages, ça été le plus beau moment de ma vie. J’ai organisé le mariage de quatre couples. J’ai été très ému ce jour-là . Je ne suis pas quelqu’un qui pleure beaucoup mais là ce sont les premiers mariages durant lesquels j’ai pleuré. Où que l’on regarde, on voyait de l’amour et de l’empathie entre les familles, et les amis. C’était beau !” explique Caiqué Paz a 24 ans l’organisateur de ces mariages collectifs. Il travaille dans l’événementiel à Sao Paulo.

La résistance s’organise.

Les violences contre les minorités n’ont pas attendu l’élection du nouveau Président brésilien.  Le pays est tristement célèbre pour être le plus violent envers la minorité LGBT. Les déclarations homophobes du nouveau de Jair Bolsonaro ont eu pour effet de banaliser les insultes et ont libéré un peu plus les paroles de haine contre la communauté. 

Edgar est un rappeur de Sao Paulo. Dans son atelier il répète sa musique et détourne des objets de consommation courante. Sur son haut de survêtement le musicien et acteur a rajouté “Capitalismo” en se servant du logo de la marque Nike. Dans la cuisine une affiche au-dessus du frigo indique : “LA CONSOMMATION EST UN ACTE POLITIQUE”. Cet artiste a de nombreuses amies dans le milieu transsexuel. Il souligne l’étrange paradoxe de la société brésilienne : 
Le Brésil est considéré comme le pays le plus gay au monde !!! Les recherches les plus populaires sur les sites porno sont :  ‘Travestis’ et ‘Transsexuels’… en même temps  c’est aussi le pays qui tue le plus de LGBT  au monde… c’est absurde ! Les gens se masturbent sur des travestis et en même temps ils les tuent ! C’est contradictoire ! L’homme brésilien regarde ces vidéos avec sa femme à côté mais dans la rue il ne supporte pas la présence des Trans et des Travestis.”

Depuis le changement à la tête de l’Etat fédéral, les homosexuels considèrent désormais que se tenir par la main ou s’embrasser en public est devenu un acte politique. Ceux qui n’osaient plus sortir la nuit de peur de se faire agresser voire tuer se mobilisent désormais pour occuper le terrain. Mais l’incertitude demeure. Pire, une partie non négligeable de la communauté organise son exil “au cas où”. Jean Wyllys, député socialiste de Rio de Janeiro qui a annoncé le 24 janvier dernier qu’il renonçait à son troisième mandat en raison des nombreuses menaces de mort qu’il aurait reçues depuis l’élection de Jair Bolsonaro et qu’il s’exilait volontairement.

La résistance par l’art.

Parmi les artistes les plus engagés de Sao Paulo , le groupe Teto Preto fait figure de collectif Mamba Negra. La formation électro bouscule la société brésilienne bien-pensante en mettant en avant des corps nus et en mettant en avant la communauté LGBT. Laura, la chanteuse de Teto Preto voit désormais la contestation via sa pratique artistique : “Les mobilisations de 2013 n’ont malheureusement rien amené si ce n’est Bolsonaro au pouvoir. La situation était à l’époque plus favorable que ce qui se prépare maintenant. En France les gens vont se confronter à la police mais ici c’est impossible car la police tue. La  résistance viendra de l’art.”

La communauté LGBT brésilienne vit aujourd’hui dans un temps suspendu, entre peur et résistance. Les violences sont quotidiennes. Les actes politiques du nouveau pouvoir en place montrent jour après jour une volonté de cacher une partie de ses citoyens. La solidarité des minorités semble avoir grandi proportionnellement. Pour combien de temps ?

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Suisse : Dégradations homophobes.

Pede de merd C’est à une scène d’horreur que deux trentenaires en couple ont eu droit à leur retour de...

Fermer