Castaner saisit la justice face aux propos racistes et homophobes de policiers.

Chaque semaine, de nouveaux groupes privés de policiers sont révélés, avec leur lot d’injures.

Johan Cavirot, Président de l’association FLAG! a  affirmé au micro de L’anonyme Podcast que les policiers se devaient d’avoir une tenue, une posture et un comportement irréprochable. Cette volonté était tout aussi partagée par le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Hélas, à chaque groupe Facebook de policiers découvert, il y a son lot d’injures racistes et homophobes. Mais le Ministre de l’Intérieur l’a rappelé dans les médias ce week-end : tolérance zéro pour les policiers et gendarmes.

Le Ministre de l’Intérieur a donc porté l’affaire devant la justice en ce qui concerne le dernier groupe privé découvert : TN Rabiot Police Officiel révélé par le média Streetpress. Le groupe comptait plus de 8 000 membres et de nombreux échanges à caractère raciste ou homophobe.

Le ministre de l’Intérieur a saisi le parquet de Paris en vertu de l’article 40 du code pénal qui impose à « toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit », « d’en donner avis sans délai au procureur de la République ».

Plusieurs officiers de Police ouvertement homosexuels ou ayant des origines autres que métropolitaine ont interpellé leurs collègues sur les réseaux sociaux afin d’appeler à plus de respect les uns envers les autres et d’arrêter de salir l’image de la Police.

 

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Transphobie : J.K. Rowling toujours en roue libre sur Twitter.

Une petite question riche de sous-entendus fait polémique sur Twitter. Ce n'est pas sa première sortie transphobe, J.K. Rowling a...

Fermer