Cela fait plusieurs dizaines d’années que ça dure, mais la finalité pourrait peut-être avoir lieu en fin d’année.

C’est un vieux serpent de mer que la Mairie de Paris traine depuis de très (trop ?) nombreuses années, le Centre d’Archives LGBTi pourrait voir le jour en fin d’année 2021. Jeudi dernier, le Conseil de la ville de Paris a voté favorablement vœu pour le projet du Centre d’Archives LGBTi.

La faute à la ville de Paris ?

Depuis les années Delanoë, les associations LGBTi attendaient l’ouverture de ces archives qu’elles voulaient elles-même  diriger. Or la Mairie de Paris n’avait jamais voulu accepter la requête.

Il y aura bien un seul et unique Centre d’Archives. Ça sera bien le Collectif d’associations des Archives LGBTi qui va tenter de gérer le centre. Mais pour le moment, ce n’est qu’un vœu et le Centre n’a ni lieu et ni financement.

Est-ce un vrai pas vers un centre des archives LGBTi ou bien une carotte pour les futures élections régionales, seul l’avenir nous le dira.

La situation dans les grandes villes du monde ?

San Francisco évidemment, mais aussi Berlin ou Londres ont déjà un lieu gardant en mémoire la lutte pour l’égalité des droits LGBTi. Paris faisait figure de mauvaise élève.

Vous pouvez rejoindre l’appel du collectif des Archives LGBTi+.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Ali, trans, a porté son enfant.

Une rose est née. Sohan Pague dans sa chanson ''Dorian'' en rêvait. Et bien, Ali l'a fait. Il a accouché...

Fermer