inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


C’était un 29 mai… Plus vivant que jamais. C’est le cri d’amour de Jean-Luc Romero.

Ici, une petite réclame...

”j’ai débuté ce journal avec des larmes. Je l’ai fini avec l’espoir car Chris est plus vivant que jamais. Et je suis aussi plus vivant que jamais. L’amour ne le tue pas. Au contraire, elle tel rend plus fort !”

29 mai 2018.

Jean-Luc Romero apprend que l’enfer existe sur terre. D’autres comme moi sommes sous le choc. Christophe n’est plus là.
Le lendemain, je vois la vilénie humaine. En guise d’entretien d’embauche pour un hebdomadaire, il m’est demandé d’écrire un article à charge.  Je n’ai pas eu le poste…

 

 

2006-2020.

C’est tout leur parcours de vie jusqu’à l’apprivoisement de l’absence que Jean-Luc Romero-Michel offre au lecteur. C’est le dialogue entre lui et son époux. Chez les Chrétiens, il est coutume de dire “jusqu’à ce que la mort vous sépare”. L’amour, le vrai, transcende la mort.
Je ne pouvais pas ne pas être partisan.
De nous trois, Christophe etait le plus jeune. Est ce que je les connaissais réellement, non.


L'épisode 4 est en ligne ! Notre invité Clément alias Veronika Von Lear. Nous reviendrons également sur la transphobie supposée de JK Rowling, des rumeurs sur l'application Stop Covid et des actions durant le mois des fiertés. À écouter sur L'anonyme Podcast.

Pourquoi les ai je aimé ?

J’ai connu Jean-Luc en 1986. J’avais 15 ans et je trouvais son engagement politique fort. Il était un jeune premier doit être, non. Il était humain. Je pense que nous deux nous avons grandi dans des milieux différents mais nous partagions les mêmes valeurs. Ce qui est toujours le cas actuellement. L’Autre est notre priorité.

J’ai rencontré Chris bien des années plus tard. C’est plus que logique. Il était beau et bon comédien.  Mais en plus, il dégageait de lui une vraie humanité. Il se souciait toujours de l’Autre.
Comme anecdote, je me souviens qu’à chaque fois que nous nous croisions , accompagné d’amis, il venait me saluer, en s’excusant de ne pas pouvoir de ce fait me consacrer plus de temps… C’était lui , cet homme.

Il se pensait invincible…

C’est ce que je me suis dis lorsque j’ai été foudroyé par l’annonce de son décès.

Pour beaucoup ce livre sera une consolation, un réconfort ou juste un parcours de vie. Pour moi, c’est l’émouvant témoignage d’un ami. Ce livre est d’utilité publique.

Je vous embrasse tous les deux.

 

Ici, une petite réclame :

.

Par publié le 29 mai 2020

Donnez votre avis !

Read previous post:
Disney diffuse un court métrage sur l’homosexualité sur Disney +

Disney ose enfin la visibilité des personnes LGBTi, bon pour l'instant que le G mais c'est un bon début. Out,...

Close