tchEn Tchétchénie, plusieurs citoyens et citoyennes se battent pour vivre !

Chechen lives matter – quelque 300 Tchétchènes se sont rassemblés samedi 8 janvier 2022 à Strasbourg devant le Conseil de l’Europe afin de protester contre une vague d’arrestations arbitraires visant des opposants politiques, des avocats, des journalistes et des personnes LGBTi+. Selon les manifestants, une partie des personnes arrêtées ont été libérées. Pour les autres, c’est toujours silence radio. Les familles craignent que leurs proches soient torturés.

Des médias indépendants russes ont également signalé plusieurs cas de disparitions ou d’arrestations de membres des familles de personnalités de l’opposition tchétchène au cours des dernières semaines. Bien sûr, les gouvernements Tchétchène et Russe démentent.

2018 : tout le monde savait mais depuis…

Dans un rapport publié fin 2018, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) avait mis en avant « des preuves manifestes » de persécutions visant des personnes LGBTi+ ainsi que des consommateurs de drogues, des défenseurs des droits humains, des avocats, des médias indépendants et des organisations de la société civile en Tchétchénie. L’OSCE dénonçait la responsabilité de la Russie, estimant qu’elle « tolérait » un régime d’impunité à propos des violations « très graves » des droits humains.

 

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2022 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte