inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Conversation* avec Romain Poli entre deux clopes, un verre de vin** et beaucoup de silence…

Catégories : Actualités LGBT · Cinéma · Cours métrages · Culture · Peoples

Ceci est la parodie ubuesque d’une interview dans un café parisien fermé et pour cause de  COVID19 oblige à nous retrouver dans un square virtuel nommé ZeBaar dans la vie.

Bon, cher Romain, vas tu enfin tout nous dire ? Te révéler, parler de toi ?

Es tu sérieux ?
Nous sommes virtuellement assis sur un banc dans l’espace public, sur les réseaux sociaux, à plus de deux mètres l’un de l’autre, avec un masque qui te rend rigolo à souhait, avec les distentiations sanitaires obligées, et tu veux que je parle de moi ? Sérieux ? Nous avons l’air de deux enfers, mais oui ! Nous devons être plus forts que nos peurs, nos défaillances, nos doutes. Et figure toi que derriere mon masque, je te sourie ! Tu t’laisses aller ma gaudiche te chanterait Aznavour ! D’autres en bavent vraiment !
Je t’avoue que j’ai très bien vécu le premier confinement. J’ai d’abord mis à profit ce temps pour me retrouver, me concentrer et créer. J’ai pu entamer différents projets littéraires ou théâtraux.

Eh ! Nous ne sommes pas là pour parler de mes angoisses ou de notre intimité qui n’existe pas, mais de tes projets, de ta vie, de ton oeuvre !

Auquel cas tu vas avoir à me supporter longtemps. comme tu le sais, j’ai pu monter, réaliser, produire et diffuser mon “Ma famille à moi”. Croyais tu que j’allais en rester là ? Samedi nous tournons le second volet. Mes amiEs me poussent à écrire la suite tel un “live movie”. Je ne sais pas écrire un long texte pour le cinéma. Pour le théâtre, c’est différent. Ce n’est pas la même approche.
Et de fils en aiguilles pour la star du film, qui est aussi la petite fille d’un couple d’amis très proches, durant ce premier confinement je lui ai écrit des contes inclusifs et sur la vie plus généralement. Et c’est ainsi qu’avec mon frère nous avons décidé d’en faire de courtes bandes dessinées que nous menons à bien durant ce second. Tu peux constater que je suis donc avec un sac plein de projets !

Puis je connaître et révéler l’enfer du suspens à nos lecteurs ? Juste pour moi ?

C’est heureux.
C’est tout ce que tu obtiendras de moi.
Et sache et que tes lecteurs ou lectrices le sachent aussi,  je suis entouré d’une équipe merveilleuse ! Le titre de ce prochain court métrage est “Les trois fantastiques“.
Ne parlons même pas de mon acteur principal et finalement complice
Lionel Celilio. Il m’a dit oui dès le départ sans rien lire. Il ne savait pas dans quelle aventure il s’embarquait, mais oui ! Il m’a dit oui ! Alors ce n’est pas à toi que je vais en dire plus…
(rires)

Par pitié dis nous des trucs trucs que personne ne saura jamais ! Histoire que j’ai un scoop !

OK. Je te donne deux scoops par amitié.

Le premier est que mon futur court métrage à comme résumé “Rémi invite Léo son pote d’enfance et sa sœur Lou…” voilà !

Le second est que J’ai rencontré il y a plus de cinq ans un homme mereilleux dans un centre commercial. C’est cool. Depuis, je vie un amour permanent et je l’en remercie. Et nous sommes heureux ! Je le remercie comme je peux, vraiment, de m’accepter tel que je suis. 
Et puis, comme je n’ai pas plus de temps à te consacrer, je te laisse avec trois  morceaux musicaux qui me touchent comme tu me l’as reclamé. Ainsi tu pourras les caller au sein de l’article car chacun d’eux exprime une émotion pour moi.
Le premier est “Stick around” de
Mayer Hawthome, histoire de se trémousser. Le second est “Fools” de Troye Sivan qui me fait aimer. Le dernier est “La maison où j’ai grandi” de Françoise Hardy qui me rend nostalgique et qui me sert de fond sonore pour écrire ma prochaine pièce… A suivre…

J’embrasse du coude tous les lecteurs, et toi avec…

David et moi-même remercions infiniment cette belle personne pour ce temps qu’il nous a consacré. D’un entretien qui ne devait durer pas plus d’une demi heure, c’est près de deux heures que nous avons pu passer avec lui entre rires et complicité. Il est clair que malgré son “drôle” de caractère, nous pouvons vous l’écrire… ce mec est A-DO-RA-BLE ! Et c’est aussi son mot fétiche…
Et finalement, c’est peut-être cela le vrai scoop de cette interview un peu particulière ?!?
Nous vous le laissons nous quitter avec sa nostalgie.

L’introduction à cet échange résumé est toujours disponible ici entre deux pots de pâte à tartiner goût noisette :

Quand une belle âme nous est contée. Romain Poli, acteur, auteur et réalisateur.

*ceci appartient intégralement à Madame Chaudron de Courcelles, plus connue sous le nom de Madame, épouse de Jacques Chirac.
** L;abus d’alcool est dangereux pour la santé. C’est pourquoi, avec Romain, nous vous recommandons de ne jamais commander plus d’un verre à la fois foi, foie… Nous nous protégeons.

 

Crédit photographique : @pantacourt et qui de droit. Nous déclinons toute reponsabilité si les Agnes sont offusquéeeeeees. 

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Actualités LGBT · Cinéma · Cours métrages · Culture · Peoples

.

Par publié le 19 novembre 2020

Twitter : @MarkBach5

Donnez votre avis !

Read previous post:
Russie : Deux projets de loi homophobe et transphobe rejetés.

L'avenir est toujours très sombre pour les LGBTi en Russie. C'est un léger répit en Russie pour les personnes LGBTi....

Close