inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


Déconfinement : vous pouvez bosser, baiser mais pas danser !

Catégories : Actions · Actualités LGBT · Politiques

Ici, une petite réclame :

Toujours aucune perspective de sortie de la crise sanitaire pour les boites de nuit, clubs et autres discothèques.

Ils sont les grands oubliés des plans de déconfinement qui se succèdent, les boites de nuit ne peuvent toujours pas vous accueillir pour que vous puissiez y danser. Patrons, DJ, serveurs tirent la sonnette d’alarme. Plusieurs députés les ont rejoints dans leurs demandes. Christophe Blanchet, le député du Calvados, a rédigé une lettre en leur faveur le 16 juin dernier, signée par 39 autres députés et adressée au Premier Ministre Edouard Philippe et ainsi qu’au gouvernement.

Aujourd’hui, cela fera bientôt quinze semaines que toute activité leur est toujours interdite et c’est avec amertume et une colère grandissante qu’ils voient le peu de cas qui est fait de leur profession.

Les 40 députés s’inquiètent des situations financières des établissements du monde de la nuit. Plusieurs établissements pourraient ne pas ré-ouvrir.

Incompréhension.

Il existe également une très grande incompréhension. Les bars peuvent à nouveau accueillir du monde en terrasse ou dans leur salle mais uniquement pour boire et non danser.  Il en va de même des boites cruisings, ces clubs où d’habitude vous pouvez danser et vous laisser séduire au plaisir charnel. Elles peuvent à nouveau rouvrir, vous pouvez à nouveau y boire un verre, vous pouvez à nouveau vous enfermer dans une cabine à deux, à trois où au nombre que vous voulez (la police ne sera pas là pour vous amender) mais par contre, vous ne pourrez pas y danser.

Les espaces libertins ouvrent également leurs portes avec quelques aménagements tel que la fermeture de certains labyrinthes. Vous pourrez aussi y prendre un verre, aller dans les jacuzzis, caresser, toucher une personne inconnue mais toutefois sans danser avec elle.

Mais certains ont raison, il faut arrêter de se plaindre et aller bosser. Sic, c’est justement ce que demande ces professionnels du monde de la nuit.

 

Ici, une petite réclame :

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Actions · Actualités LGBT · Politiques

.

Par publié le 19 juin 2020

Rédacteur sur le site actu.inverti.fr & Podcasteur de L'anonyme Podcast.

Donnez votre avis !

Read previous post:
Trump se félicite du vaccin contre le VIH qui n’existe pas…

Difficile dans ces temps de crise de trouver des bonnes nouvelles, en pleine campagne électorale, pourquoi ne pas les inventer...

Close