Publicité offerte par inverti au Sidaction

Le Bon Coin et Gillette mis en avant pour leur pub inclusive !

Vous en n’avez marre de voir toujours le même type de profil à la télévision. Ces personnages qui sont là pour montrer le côté inclusif mais qui jouent la surenchère dans les stéréotypes.

Le bon coin montre deux femmes qui emménagent ensemble, tranquillement. Elles s’aiment enfin pour de bon. Cette publicité date du mois de mai mais repasse en ce moment à la télévision. Une publicité qui montre un couple lesbien dans le cadre le plus classique du possible en s’émancipant des stéréotypes.

Gillette en fait de même avec L’amoureux de Camille diffusée depuis quelques jours. Un prénom neutre mais qui laisse penser que Camille est une fille. Surtout que l’amoureux en fait des tonnes devant le miroir. Et là, grosse surprise, pas de poster de Mylène Farmer sur le mur, et l’amoureux n’est pas non plus un jeune blanc, blond et mince. Certes il n’est pas non plus un homme ultra viril poilu avec une chemise à carreaux entre-ouverte ressemblant à un bucheron canadien. C’est une personne lambda avec quelques poils sur le visage prêt à se faire beau en se rasant, normal, c’est le produit de la publicité.

Gillette ne fait pas dans le sous-entendu car le personnage dans le spot déclare :

Camille, ce soir, c’est toi et moi !

Cette campagne Gillette – Ressemblez à l’homme que vous êtes, a été réalisée avec les étudiants de l’école Kourtrajme. Elle est composée de trois spots baptisée « L’homme que vous êtes ». Nous sommes loin, très loin des papas qui désiraient la perfection au masculin.

Le monde publicitaire change doucement mais surement. Et ça fait du bien même s’il reste encore beaucoup de chemin à faire pour voir dans les publicités aux heures de grandes écoutes des personnages intersexes et transgenres !


Publicité offerte par inverti au Sidaction
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Allons enfants ! J’ai sorti mes armes : France, culture, éducation, transmission souillées… et les enfers. Mais Castex enfonce le clou.

La France hier a été décapitée. Le sang de la France a coulé. Oui, j'ai sorti mes armes de paix...

Fermer