inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


Don du sang : fin de la discrimination ou du moins presque…

Catégories : Actualités LGBT · Prévention - santé · Santé

Ici, une petite réclame...

Frilosité du ministère de la santé vis à vis de l’ouverture du don du sang aux homosexuels.

don_sang1

La nouvelle a reçu un accueil mitigé. Promesse du candidat Hollande, le don du sang est ouvert aux hommes ayant des relations sexuels avec des hommes, du moins dans les grandes lignes.

Car dans les petites lignes, ce n’est pas vraiment ce qui avait été annoncé. En effet, pour un homme homosexuel voulant donner son sang, il doit avoir une période d’abstinence de 12 mois. Mise à part les moines bouddhistes ou les personnes perdues sur une île déserte, il est de nos jours difficile de trouver des personnes avec une telle abstinence que ce soit orale, vaginale ou anale.

Pourquoi 12 mois ?

Aucune justification pour cette durée sachant que la fenêtre noire est de 12 jours. De plus, les personnes fidèles sexuellement se verront toujours rejetés du don du sang. Mais la ministre se veut optimiste.

Nous allons donc procéder par étapes. Dans un premier temps, le don du sang sera ouvert aux homosexuels n’ayant pas eu de relations sexuelles avec un autre homme depuis douze mois. Les homosexuels pourront donner leur plasma s’ils sont dans une relation stable depuis quatre mois ou s’ils n’ont pas eu de relations sexuelles sur la même période. Les premiers dons nous permettront de réaliser des études et, s’il n’y a pas de risques, les règles qui s’appliquent aux homosexuels seront rapprochées des règles générales l’année qui suit.

Le but du gouvernement socialiste est d’éviter à tout prix le scandale du sang contaminé qui a eu lieu dans les années 80-90 sous un gouvernement socialiste. Mais en même il leur fallait tenir leur engagement vis à vis de la communauté homosexuelle.

Le don du sang sera ouvert aux homosexuels au printemps 2016 et si les tests sont concluant, il sera moins contraint pour les hommes ayant des relations avec d’autres hommes. Pour le don de plaquette, la période d’abstinence est plus courte, elle est quant-à elle de quatre mois.

Ici, une petite réclame :

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Actualités LGBT · Prévention - santé · Santé

.

Par publié le 04 novembre 2015

Rédacteur sur le site actu.inverti.fr & Podcasteur de L'anonyme Podcast.

Donnez votre avis !

Read previous post:
Israël : une ONG saisit la Cour Suprême pour rendre le mariage gay légal !

Toujours impossible pour un couple gay de se marier en Israël, neuf ans après l'obligation de l'État a reconnaître les...

Close