Éducation Nationale : Une circulaire pour mieux accueillir les élèves transgenres.

Le ministère de l’Éducation nationale a publié une circulaire afin de mieux accompagner les élèves transgenres à l’école, dans le but de clarifier le rôle que doit tenir l’institution face à ces « transitions de genre ».

Pour une meilleure prise en compte des questions relatives à l’identité de genre en milieu scolaire. L’École, le lieu de l’épanouissement, mais aussi de toutes les frustrations essaie de se donner les moyens d’accompagner les élèves transgenres qui sont enfin de plus en plus nombreux dans notre société à vouloir vivre sereinement avec leur corps. Cette circulaire permet une petite mise à jour pour tous les collaborateurs de l’Éducation nationale. Elle met en avant le fait que non, un élève qui veut changer de genre n’est pas malade, ni unique.

L’École, en tant que service public fondé sur les principes de neutralité et d’égalité, se doit d’accueillir tous les élèves dans leur diversité et de veiller à l’intégration de chacun d’eux. La transidentité est un fait qui concerne l’institution scolaire. Celle-ci est en effet confrontée, à l’instar de leur famille, à des situations d’enfants – parfois dès l’école primaire – ou d’adolescents qui se questionnent sur leur identité de genre.

Même si en théorie, les élèves depuis le CM1 doivent avoir des cours EVRAS, Éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle, ces 3 heures annuelles sont le plus souvent dédiés à la prévention du VIH et aux moyens contraceptifs. Dans certaines zones scolaires, à la ville, banlieue ou à la campagne, les sujets LGBTi sont tout bonnement évités

L’Éducation Nationale rappelle à son personnel qu’il ne doit pas juger, mais accompagner et protéger les élèves transgenre en évoquant ces trois principes : Écouter, accompagner et protéger.

Répondre aux demandes de changement de prénoms, mais aussi aux normes vestimentaires et l’usage de lieux d’intimité, comme les toilettes, vestiaires et chambres d’internat : le ministère tente de fixer un cadre pour que recteurs, inspecteurs, directeurs d’école, chefs d’établissements, médecins et infirmièr·e·s  scolaires ou encore enseignants puissent répondre à ces questions sur le terrain.

Retrouvez la circulaire sur le site du Ministère de l’Éducation Nationale.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte