inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Emoji antigay : une médiatisation pour le dénoncer qui a mal tourné !

Cette histoire a fait taper des millions de caractères, que c’est-il vraiment passé ?

Tout est parti d’un utilisateur qui s’est aperçu qu’on pouvait superposer deux emojis sur les machines de la marque Apple. Mitchell* raconte au Magazine Out avoir découvert récemment que l’on pouvait créer des emojis barrés sur des produits de la pomme croquée. Il explique avoir été choqué du fait qu’on puisse le faire y compris pour un drapeau LGBT. C’était pour dénoncer ceci qu’il l’avait publié sur ses réseaux sociaux.

Effet boule de neige.

En quelques instants, l’émoji est repris par les homophobes. Pour tous sujets traitant de l’actualité LGBTi, un flot de commentaires apparaît avec cet émoji. L’astuce ou le bugg va également devenir viral chez les racistes, islamophobes ou envers toutes les autres minorités. Des émojis anti-musulman, anti-noir, anti-arabe, anti-juif, anti… vont apparaître sur la toile.

La haine va alors très vite se répandre sur les réseaux sociaux.

Un bug récent ?

En fait, ce n’est en rien un bug ou autre piratage informatique. Depuis décembre 2016, le consortium Unicode autorise la superposition d’émoji. Ce consortium vise au codage de texte écrit en donnant à tout caractère de n’importe quel système d’écriture un nom et un identifiant numérique, et ce de manière unifiée, quels que soient la plate-forme informatique ou le logiciel utilisés.

Il aura fallu attendre plus d’un an pour que son utilisation soit mise à contribution de la haine.

*Il se fait appeler par ce prénom.

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Un marquis à la dérive sur le net : LMPT ou LREM ? Pauvre Schiappa…

Pauvre petite fille riche dit la chanson... Et pour le coup, nous n'en sommes pas loin. Osez comparer les membres...

Fermer