Saint Antoine a eu le droit à un petit coup de fraicheur qui déplait fortement aux fidèles.

Sourcils épilés et lèvres trop rouges, la restauration d’une statue de Saint Antoine de Padoue, protecteur de la ville de Soledad, une ville colombienne située au nord du pays, sème une immense consternation parmi les catholiques

Saint Antoine de Padoue  ou du moins sa statue est au centre d’une polémique. Son visage a été qualifié « trop gay ».

Trop de maquillage, trop d’épilation, trop femme pour un homme, les fidèles ont été attristés par cette restauration.  Une enquête va être ouverte, peut être dans le but de débaptiser le faux dévot qui aurait commis cette mauvaise blague ou cet acte pro-LGBTi.

Quoiqu’il en soit, les fidèles peuvent se rassurer, un artiste local a déjà proposé ses services gratuitement pour redonner la dignité à Saint-Antoine. La première opération avait coûté un peu plus de 300 dollars.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Épuration homophobe en Tchétchénie, l’occident bouge un tout petit peu…

15 pays dont la France mettent la Russie en demeure de s’expliquer sur les purges homophobes réalisées en Tchétchénie. Il...

Fermer