inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Et l’horreur continue. Des larmes de sang.

Pardon, la haine en plus.

Je vais juste me taire. Je vais juste vous transmettre la déclaration conjointe d’Urgence Homophobie et de SOS Homophobie. Je pense bien sûr à la victime,laissée pour morte par ses agresseurs, à sa famille et à tous ses soutiens. Et dire que nous sommes en 2019.

Kevin* a 29 ans.

Dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 mars il se rend à Drancy (93) pour rencontrer un jeune homme avec qui il parle depuis 3 jours sur les applications.
Arrivé à Drancy, Kevin* comprend qu’il vient de tomber dans un guet-apens, car quand il sort de sa voiture, 3 jeunes hommes lui tombent dessus et le rouent littéralement de coups.
Ils lui ont tendu un piège.
Ils voulaient « casser du pd ».
Le TUER, plus exactement : car après l’avoir passé à tabac, 1 de ses 3 agresseurs lui assène un coup de couteau.
Il perfore son poumon sur 10cm.
Il se vide de son sang.
Les 3 lâches s’enfuient, en le laissant pour mort.
Kevin* a le réflexe de déclencher l’alarme de sa voiture.
C’est ce qui va le sauver.
Toutes et tous assurent du début à la fin.
Police comme soignants.
Kevin* est conduit d’urgence à l’hôpital où on l’emmène directement au bloc.
On le transfuse.
Il a perdu des litres de sang.
Mais il s’en sort.
Dix jours après, les 3 agresseurs ont été arrêtés.
Kevin* est sorti de l’hôpital et tiré d’affaire.
Nous l’avons au téléphone plusieurs fois par jour.
Il est courageux et déterminé.
Exemplaire.
#UrgenceHomophobie et STOP HOMOPHOBIE allons l’accompagner dans ses démarches judiciaires et de reconstruction.
Il n’est plus possible qu’en 2019, on tente de nous assassiner (avec préméditation) juste parce que nous sommes homosexuels, lesbiennes, bi, intersexes ou transgenres.
Toute l’équipe d’Urgence Homophobie apporte tout son plus sincère et son plus profond soutien à Kevin* et sa famille (exemplaire, elle aussi).
Kevin* a eu beaucoup de « chance » dans son malheur.
Il pourrait être mort à l’heure où j’écris ce post.
Heureusement il est avec nous et bien vivant.
Partagez un maximum.
Il ne faut plus que ces histoires soient invisibilisées.
Ça existe encore.
En France.
En 2019.
De tout cœur avec toi Kevin*.
Nous sommes là”.

Et ce jour, nous apprenons l’interpellation des trois agresseurs. Deux sont mineurs. Une plainte a été déposée pour « tentative de meurtre en bande organisée, avec préméditation et à caractère homophobe ».

 

 

One thought on “Et l’horreur continue. Des larmes de sang.

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Caen : L’association pour un meilleur accueil.

Au coeur du centre ville de Caen, le Centre LGBTI de Normandie et l’Aqueerium inaugurent leur nouveau local. Le militantisme...

Fermer