inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


Alexandra Nejjar, 3 ans, tel était son nom. Elle est le visage de l’enfer du Liban. Dix jours après, la colère ne retombe pas. Le monde entier au chevet du pays martyr.

Catégories : Culture · Europe · Médias · Monde · Peoples · Politiques

Ici, une petite réclame :

Il a réussi à nous mettre du brouillard plein les yeux.
L’écrivain Abdellah Taia, notre ami, notre frère, mon petit frère a été contacté pour écrire une tribune sur le Liban par le journal JeuneAfrique : https://www.jeuneafrique.com. Ses mots sont une fois encore justes ; juste tels un cri du coeur. Ce sont les larmes de sang que tout un peuple ressent qui coulent sur le papier, c’est la colère qui coule de nos yeux. Nos soeurs et frères en humanité pleurent toutes et tous un morceau de leur vie, nos vies, une part de leur famille, nos familles, un rayon d’espoir, nos lueurs d’espoir. Ce peuple merveilleux, cette ville fabuleuse, la deuxième Jérusalem à nos yeux, est peut-être détruite, mais son âme et son peuple restent vivants.
Nous vous livrons ici un court extrait qui illustre bien ce que vie actuellement l’ensemble du peuple libanais, comme toutes leurs soeurs ou frères à travers le monde face à cette tragédie qui n’aurait JAMAIS du arriver.

Alexandra Nejjar, 3 ans.

“Nos cœurs sont dévastés. Nos maisons sont dévastées. Tout est détruit. C’est la fin. La fin de Beyrouth. Le rêve Beyrouth. Tout est en train de s’éteindre. Les souffrances et les conséquences  de la double explosion du 4 août sont cette fois-ci plus fortes que nous. Elles ne se termineront pas facilement.
Tout, absolument tout est contre nous, contre notre désir de changement politique, contre nos révoltes, contre notre Révolution. Comment allons-nous vivre maintenant ?
Le pouvoir corrompu est entré jusqu’à chez nous et il a tout cassé, tout pulvérisé, tout tué. Même la petite fille de 3 ans, Alexandra Nejjar, qui participait aux manifestations avec ses parents ces derniers mois, ils l’ont tuée. Ils l’ont tuée. 3 ans. Alexandra Nejjar avait à peine 3 ans.”

Abdelhalim Kebieche, artiste algérien, illustre parfaitement par cette oeuvre ce qu’est le Liban aujourd’hui. C’est fort et c’est vrai.

https://m.facebook.com/plasticien.plasticien/?ref=nf&hc_ref=ARSEJwPFqbTOBx10NmsdCNbpH2t3l5llFAsR75uKyol11zEtk1gOki-vr2ZhRKfU0Co&xts%5B0%5D=68.ARDjN8rDX2fRQOBZgGNvp5C7FfZVJAmGsN6lkskVfW_yTULuFk52GfhKuDpeto_VLZKoYEvk_IUnTf-FPYVpla5ClTsUUlaPijIwniVkJtfi5j_l7NAo9Fh-q89YhThcfe9yuPeqyD0O6oXMMyilLg7eBCQJ0MGyNqK6xKSgOqAmyPP5YcKMoQfR_BB3QWw9izbmieTFQgNQHknjJIWBzCpo5rY7jFBUaxwQ2_TR4rP2ksFqU6F7u2c7pqYZjCvSJF84cg2QiFSC2cSfE3HwOK7xMUt47819kO9fbcdEboNj3UipXbsQ7IMWSGZ01nRquGTxBSzFknQEhxZTg2Z-WHKSnQ&tn=<-R:

L”enfer était programmé. La lettre qui inculpe les plus hautes autorités de l’Etat.

“Le hangar fait face à la mer, c’est seulement pour cela que l’explosion a été limitée. Sinon tout Beyrouth aurait été détruit”, a estimé une source sécuritaire interrogée par Reuters. “C’est un problème de négligence, d’irresponsabilité, de mauvais stockage et de mauvais jugement”.

Les 2750 tonnes de nitrate d’ammonium voyagaient sur le Rhosus, un navire battant pavillon moldave et venant de Géorgie. Lorsque le bateau fait escale à Beyrouth le 20 novembre 2013 en route pour le Mozambique. D’après des sources sécuritaires libanaises, une firme libanaise aurait déposé plainte contre la compagnie à laquelle le bateau appartenait lorsqu’il était à Beyrouth, poussant la justice locale à saisir l’embarcation. C’est pour cela que la cargaison avait été déchargée et placée dans le hangar numéro 12 du port.

“Je les ai prévenus”.

Des responsables de la sécurité au Liban avaient mis en garde les dirigeants du pays au sujet des 2750 tonnes stockées dans le port de Beyrouth, à l’origine des deux explosions meurtrières ayant fait au moins 171 morts et 6000 blessés le 4 août, a révélé l’agence de presse Reuters mardi 11 août. 
Une lettre privée aurait été adressée le 20 juillet, soit deux semaines avant le drame, au président Aoun ainsi qu’au Premier ministre Hassan Diab, selon un rapport de la direction générale de la Sécurité de l’État. 

 

La musique adouciera-t-elle la souffrance libanaise ?

Tel est en tout cas le souhait de nombreux artistes à travers le monde.
Un grand cocert fût organisé à Tunis où la mairesse a invité l’Ambassadeur du Liban.
D’autres figures du monde musical se mobilisent pour aider le Liban avec leurs moyens.
Le chef d’orchestre Daniel Barenboim consacre deux de ses concerts, hier et ce jour, avec le West-Eastern Divan Orchestra, aux victimes et plus largement au peuple libanais. C’est tout un symbole puisque la formation est composée de jeunes musiciens du Moyen-Orient, notamment d’Israël et des territoires palestiniens. Daniel Barenboim a ajouté une date aux concerts prévus.

 

Les artistes de variété s’investissent également. Le chanteur Bernard Lavilliers est l’un des premiers à avoir lancé l’idée d’un concert caritatif.
Selon Le Parisien, France 2 préparerait un concert télévisé avec le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf, qui se trouvait près de Beyrouth lors des explosions. « France Télévisions est aux côtés des artistes pour organiser un grand concert », affirme la présidente du groupe Delphine Ernotte. L’affiche complète et la date ne sont pas encore confirmées. Le quotidien affirme que les Chedid père et fils pourraient y participer, tout comme Bernard Lavilliers. « L’objectif est de récolter des fonds mais aussi de témoigner notre solidarité au peuple libanais », a-t-il déclaré au Parisien. Le concert sera diffusé en première partie de soirée à la télévision, ainsi que sur France Inter. 

Crédit photographique : Jeune Afrique/ Abdellah Taia/ Abdelhalim Kebieche/ les internets.

Ici, une petite réclame :

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Culture · Europe · Médias · Monde · Peoples · Politiques

.

Par publié le 14 août 2020

Donnez votre avis !

Read previous post:
Pologne, encore ! Un prêtre pédophile cela s’absout. Une “vandale”contre l’homophobie cela se traîne devant les tribunaux.

C'est l'histoire ubuesque et catastrophique de touTEs les militantEs du droit à la vie, aux droits humains, au respect de...

Close