inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Abdellah Taïa : Pour qu’Adnane ne meure pas deux fois.

Catégories : Culture · Faits divers · Peoples · Société

Pour tous les Adnane.
Hier,  c’est vrai, j’étais heureux.
Hier avec mon petit frère Abdellah Taïa nous fêtions sa publication aux USA.
Hier, je mettais en avant une association apportant soutien et réflexion au jeunes de France.
Nos colères et nos doutes étaient mis à l’écart, l’espace d’une respiration. C’était réellement merveilleux que de croire à de jolies journées à venir. C’est vrai, hier nous aurions du être heureux. Mais un salaud nous a ôté toute espérance une fois encore ! 

C’est le Maroc, c’est l’humanité et tout humain qui pleure Adnane. Il n’avait que 11 ans. Un salaud lui a pris sa vie, son innoncence, son devenir.

Non, mon Dieu, les dieux, les licornes, il n’y a pas de pardon pour ce genre de personnage. Non, justice aveugle et clairvoyante, il n’y aura jamais aucune réparation ! Nous serons toutes et tous orphelinEs d’Adnane

Que toute la communauté de celles et ceux qui aiment se joignent à l’enfant perdu, à la richesse sacrifiée pour un monstre ! Que sa famillle recoive de par le monde tout le soutien et l’amour possible. Que jamais une autre étoile ne nous soit enlevée si tôt.

Son prénom était, est et sera Adnane. Il aura toujours onze ans. Je suis pétrifié. David et Abdellah auteur de cet édito et chronique, des jours malheureux, le sont tout autant. Hier, nous étions si heureux en ne sachant pas la monstruausité de notre voisin, de celui que nous pourrions croiser.

Demain Adnane, et ce depuis le 7 septembre, nous devrons vivre sans ton avenir.

Ici, une petite réclame :

“Adnane, onze ans, enlevé, violé, tué puis enterré ç quelques kilomètres de chez lui à Tanger le 7 septembre2020 au Maroc.”
Abdellah Taïa, mon petit frère, dénonce l’hypocrisie qu’il connait bien au Maroc.
“Des dizaines et des dizaines de jeunes sont abusés dans le silence”.

Abdellah, petit frère, qui entend leur cri ?
Je ne puis que reprendre tes propos.
Je les transmets.
Hier, nous étions si heureux.

https://www.liberation.fr/debats/2020/09/17/pour-que-le-petit-adnane-ne-meure-pas-une-deuxieme-fois_1799538

Crédit photographique : Abdellah Taïa et Katia Katmeneva.

 

 


L'épisode 8 est en ligne ! Notre invité est Wilfried Carbonell, fondateur du site BeTolerant - AdoTolerant - Gay-T à écouter sur L'anonyme Podcast.

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Culture · Faits divers · Peoples · Société

.

Par publié le 18 septembre 2020

Twitter : @MarkBach5

Donnez votre avis !

Read previous post:
“Laissez parler les gens” : L’association qui ouvre le dialogue sur le harcèlement scolaire et pas uniquement in situ.

Nous évoquions il y a quelques jours dans un précédent article le parcours et l'investissement de Yann et Gaëlle. Elle...

Close