inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


Une gaypride déviée, une pétition levée et une “Une” qui veut bruler les gays ?

Catégories : Faits divers

Ici, une petite réclame...

Gaypride de Lyon détournée à cause des conservateurs religieux, une pétition contre l’enferment de deux homosexuels au Maroc et une Une qui veut bruler des gays !

lyon-affiche-gayprideGaypride Lyon :

L’affaire n’est pas prête de s’arrêter. En effet, les organisateurs de la Gaypride de Lyon ont reçu une fin de non recevoir à leur parcours pour leur marche des fiertés. En cause, ce dernier comprenait une partie dans le Vieux Lyon, le Vème arrondissement. Le problème n’est pas au point de vue de la sécurité physique due au passage de semi-remorque dans le vieux quartier mais plutôt à cause d’une population. Cette dernière serait trop proche de l’extrême droite ou/et des conservateurs religieux.

C’est une question de sécurité et de trouble à l’ordre publique, répond la Préfecture. Le parcours validé par les associations organisatrices devait passer par le Vieux-Lyon, ce qui n’a jamais été le cas les années précédentes. 18.000 personnes sont attendues. Cela pourrait entraîner des problèmes de sécurité.

Un double discours dénonçait par Edwige Marty, présidente de la Gay Pride :

 Parmi nos propositions, il y avait un passage par le quai Romain-Rolland, raconte la jeune femme. Sans aucune honte, le 24 mars dernier, les services de l’Etat nous avaient juré qu’ils n’autoriseraient plus aucune manifestation dans le Ve arrondissement pour cause de risques de trouble à l’ordre public.

Le hic est que la préfecture a autorisé depuis une manifestation de personnes contre la GPA.

Source : 20minutes

allout

Maroc : Pétition contre l’enfermement de deux homosexuels.

Les femens et Placebo l’ont dénoncé il y a quelques jours. Mais vous pouvez également dénoncer la politique du gouvernement ultra-conservateur du Maroc en signant la pétition d’All-Out.

Imaginez : 3 ans de prison parce que vous êtes gay !? C’est ce qui pourrait arriver à Lahcen et Mohsine, deux marocains gays. Ils ont été arrêtés alors qu’ils se prenaient en photo devant un monument à Rabat. La police a considéré qu’ils étaient trop proches – et que cela portait “atteinte à la moralité publique”.

Leur procès est dans 3 jours. Les deux hommes gays encourent jusqu’à 3 ans de prison. Le collectif Aswat au Maroc qui se bat pour leur liberté demande l’aide urgente de chacun d’entre nous. Le mois dernier déjà trois marocains ont été condamnés à 3 ans de prison simplement pour homosexualité.

Une grande mobilisation mondiale juste avant le procès dans 3 jours pourrait changer la donne pour Lahcen et Mohsine. Alors que les autorités marocaines investissent pour attirer les touristes du monde entier, elles ne pourront pas ignorer une grande mobilisation mondiale qui met en jeu sa réputation.

Plus que 3 jours. Parce qu’être gay ne doit pas être un crime, signez et partagez la pétition maintenant et lançons une grande mobilisation mondiale pour libérer Lahcen et Mohsine.

#Free_Lahcen_And_Mohsine #Love_is_not_a_crime

Pétition lancée en partenariat avec le collectif marocain Aswat (https://www.facebook.com/Collectif.Aswat). 

MAROC-HEBDOMaroc Hebdo fait parler de lui.

Comment faire parler de soit et profiter d’une affaire de justice en cours ? Il suffit pour cela de mettre ne place une “Une” provocatrice et le tour est joué. Mais des fois, le coup peut être loupé. C’est ce qui s’est passé pour l’hebdomadaire Maroc Hebdo qui se demandait en toute simplicité s’il fallait “Brûler les gays ?”

La toile s’est alors déchaînée et face aux critiques, Maroc Hebdo a dû retirer sa “Une” et le directeur de la publication s’en est excusé.

Retrait de distribution du numéro traitant de l’homosexualité.

L’édition N°1122 du 12 au 18 juin 2015 de Maroc Hebdo avec pour dossier et couverture Faut-il brûler les homos ? a été diversement accueillie. De vives réactions se sont manifestées mettant en cause ce thème traité par notre hebdomadaire.

Notre publication n’a pas pour politique éditoriale de céder à un certain sensationnalisme de mauvais aloi ni de se distinguer par des sujets provocateurs pouvant heurter les sensibilités de l’opinion publique. En l’espèce, elle a voulu montrer un certain nombre de facettes d’un fait social : celui de l’homosexualité et en prolongement celui de son statut dans notre société. Un débat est à l’ordre du jour.

Maroc Hebdo a voulu à cet égard rendre compte de ce débat. Mais compte tenu des réactions particulièrement vives à travers les réseaux sociaux, Maroc Hebdo a décidé de retirer de la vente et de ses sites sur le net, cette édition. Il présente en même temps ses excuses à tous les lecteurs qui ont pu être choqués par ce thème et il rappelle qu’il n’a d’autre exigence que de continuer à œuvrer pour l’élargissement d’un débat national sur le projet democratique de société en construction dans notre pays et les valeurs qui doivent l’articuler et le fonder.

Casablanca le 12 juin 2015
Mohamed Selhami
Directeur de la publication

Ici, une petite réclame :

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Faits divers

.

Par publié le 14 juin 2015

Rédacteur sur le site actu.inverti.fr & Podcasteur de L'anonyme Podcast.

Donnez votre avis !

Read previous post:
L’Amour est dans le pré : VSD nous aurait menti ?!

L'Amour est dans le pré aurait gardé son gay ! VSD avait fait la une de tous les médias "Guillaume...

Close