Finlande : le pays le plus LGBTi Friendly nous considérait comme des malades mentaux.

La polémique viendrait d’un rapport militaire déconseillant les personnes homosexuelles de faire leur service militaire.

Réformé pour cause de maladie mentale, voilà ce qui attendait certains jeunes en Finlande. L’information a été révélée par le média LGBTi+ PinkNews. D’après un rapport du médiateur parlementaire finlandais, le centre de médecine militaire, en charge de la santé des conscrits et du personnel de défense, a déclaré dans un manuel de formation militaire que l’homosexualité était un obstacle au service militaire.

Pour ce manuel, en raison de sa sexualité, la personne homosexuelle ne pourrait assumer un service militaire. Il fallait donc cocher dans le formulaire d’inscription au service militaire, la classe C, comme les personnes atteintes de trouble mentaux, un peu l’équivalent du P4 ou P5 en France.

Rétropédalage.

Très vite, afin de calmer les critiques dans le pays, le Commandement de la défense a déclaré que l’homosexualité n’était en rien un trouble mental. Et qu’il allait retirer l’homosexualité de la classe C et qu’il allait également modifier les manuels militaires.

Rappelons tout de même que selon un sondage de 2019, 80% de la population finlandaise était favorable à l’égalité des droits entre les personnes cisgenres hétérosexuelles et la communauté LGBTi+ au sens large. Toujours en 2019, le pays avait été classé comme le meilleur pays où il fait bon vivre quand nous sommes une personne LGBTi+. Et rappelons également que Sanna Marin, la Première ministre de la Finlande a deux mamans.

Ici, une annonce :
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte