inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


France, terre d’asile ?

Ici, une petite réclame...

Des migrants LGBT en danger.

Doivent ils subir la double peine ?

La peur d’avoir quitté leur foyer, la peur de retrouver la LGBTphobie qu’ils ont fui.

Ils ont quitté leur pays parce qu’ils encouraient un risque, parce qu’homosexuels… Les deux hommes sont hébergés au lycée Poncelet à Metz, avec des dizaines de ressortissants de leur nationalité. Le couple a peur. Ce paradoxe, ce danger, l’association Couleurs gaies les dénonce pour le cas concret d’un couple originaire des Balkans. Un courrier a donc été adressé au préfet en février pour que la situation soit prise en compte et qu’une autre solution d’hébergement individualisé puisse être trouvée. L’association n’a jamais eu de réponse.

Devant ce dangereux silence, l’association saisit le député Belkhir Belhaddad pour « connaître la position du gouvernement sur l’hébergement des demandeurs d’asile LGBT », en général. Ce dernier vient de prendre la plume. Le courrier est parti en direction du bureau de Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur. L’élu messin explique que cet « hébergement, dans un centre exclusivement masculin, au sein duquel la pression homophobe est très forte, les expose à des risques réels ». Le député demande une prise en charge « dans des conditions sereines, dans l’attente de l’instruction de leur dossier ».

Selon l’association Le Refuge et Couleurs gaies, le cas n’est pas isolé. Une question écrite, auprès de l’Assemblée nationale, va être déposée. Belkhir Belhaddad proposera « une réflexion sur la création de lieux d’hébergement dédiés à des demandeurs et demandeuses d’asile LGBT, comme c’est le cas en Allemagne ».


L'épisode 4 est en ligne ! Notre invité Clément alias Veronika Von Lear. Nous reviendrons également sur la transphobie supposée de JK Rowling, des rumeurs sur l'application Stop Covid et des actions durant le mois des fiertés. À écouter sur L'anonyme Podcast.

Vendredi, Olivier Delcayrou, nouveau secrétaire général de la préfecture de Moselle, indiquait que le couple avait été « mis en sécurité » à la suite du courrier envoyé par Couleurs gaies. « Ils sont hébergés par l’État et suivis par des travailleurs sociaux mandatés. Nous sommes attentifs, dès que nous sommes informés, au-delà de la provenance des gens, sur ces situations de danger. »

La procédure de demande d’asile du couple est toujours en cours. Nous resterons attentifs à leur cas comme à tous ceux qui seront mis en avant par toutes les Associations de défense des droits fondamentaux des réfugiés.

 

Source : Le Républicain Lorrain.

Crédit photographique : Libre de droits.

Ici, une petite réclame :

.

Par publié le 08 mai 2018

Donnez votre avis !

Read previous post:
Un marquis à la dérive sur le net :

Et çà continue encore et encore... A croire que dénoncer ne suffit plus... La semaine passée, je dénonçais les propos...

Close