inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


Les gays sont ouverts aux jeunes, aux riches mais pas aux séropos !

Catégories : Actualités LGBT · Homophobie

Ici, une petite réclame :

Une nouvelle application de rencontre gay fait parler d’elle car elle refuse ouvertement les personnes portant le VIH.

Tout le monde a en mémoire le slogan relayé notamment par l’association Aides en France : Undetectable = Untransmittable. En français, indétectable = non contagieux. Mais ce message d’ouverture envers les personnes portant le VIH ne passe pas chez tous les mecs gays. Et une application essaie de séduire cette population craintive pour remplir son panier d’utilisateurs.

C’est l’application américaine DaddyBear qui annonce clairement sur sa présentation :

Comme la plupart des gays se préoccupent plus de leur santé que du sexe lors de leur recherche de relations sexuelles, nous avons créé cette application de rencontres gay pour répondre à leurs besoins. Si vous vous inquiétez de rencontrer des gays qui vivent avec le VIH, vous pouvez vous sentir soulagé avec notre application parce que nous essayons de faire de notre mieux pour vous assurer que tous les utilisateurs que vous rencontrerez seront en bonne santé et sans VIH, à partir de l’ajout d’une fonctionnalité pour permettre aux utilisateurs de vérifier leur état de santé.

Une sérophobie clairement affichée.

La sérophobie touche autant le milieu hétéro qu’homo. Beaucoup d’hommes et de femmes ont peur d’afficher leur statut par peur d’être rejetés par les autres : que ce soit au niveau des rencontres, de la famille ou encore du milieu du travail. Il y a encore beaucoup à faire par rapport à l’information et la désinformation sur les risques liés au VIH.

Le problème que risque de rencontrer l’application est d’avoir des utilisateurs ignorant leur statut de sérologie ce qui pourrait augmenter les risques de transmission. La sérophobie amène à la peur de faire le test du VIH. Et une personne qui s’ignore est beaucoup plus dangereuse qu’une personne qui connait son statut.

L’application met en lumière un critère omniprésent sur les sites de rencontres. C’est le parfait exemple de la tolérance que prône la communauté LGBT tout en faisant l’inverse. Heureusement, les mentalités évoluent dans le bon sens mais ce genre de fait divers nous montre que nous devons rester vigilant face à la connerie humaine.

Crédit image : DaddyBear.

Ici, une petite réclame :

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Actualités LGBT · Homophobie

.

Par publié le 05 septembre 2017

Rédacteur sur le site actu.inverti.fr & Podcasteur de L'anonyme Podcast.

Donnez votre avis !

Read previous post:
Chez Disney, tu es une princesse ou tu dégages !

Une mère anglaise a voulu offrir un séjour de princesse à son enfant, problème : il a un pénis en...

Close