#GrosEstBeau : la lutte contre la grossophobie continue !

Les Ours de Paris ont lancé deux mois d’exposition virtuelle, de reportages et de témoignages pour casser les codes grossophobes !

Les Ours de Paris présentent #GrosEstBeau, l’expo collective, avec 26 artistes engagés à leurs côtés, contre la grossophobie. Du 15 mars au 15 mai 2021, rendez-vous sur les réseaux sociaux avec #GrosEstBeau pour découvrir les artistes et leurs œuvres. Ils et elles seront 26 artistes de France et du monde pour expliquer leur renoncement au formatage de la beauté. Ils et elles continuent de casser les codes pour que la définition de la beauté ne soit plus réduite mais XXL !

Le premier artiste à témoigner est COCAZ. Il présente son œuvre : Grand, gros e(s)t beau ! Christine Godeau est une photographe qui présente sa série de photos : Grosse douceur. KINKATELIER présente quant à lui son exposition Oops ! I did it again. Les 23 autres artistes seront à découvrir dans les semaines qui arrivent.

Tous et toutes affirment que nous pouvons être gros, minces, petits, grands, poilus, imberbes et être beaux.

Retrouvez l’exposition sur tous les réseaux sociaux avec ce mot clé : #GrosEstBeau – FacebookInstagramYoutube

Et vous faites quoi sur inverti contre la grossophobie ?

C’est une très bonne question. Car il est aisé dans les médias de parler de ce genre de combat noble et ensuite, de passer au fait-divers suivant. Or sur inverti, nous nous interdisons beaucoup de choses dont la grossophobie discrète, sournoise. Car c’est elle qui ancre dans notre subconscient la définition de la beauté.

Sur inverti, contrairement à d’autres, nous n’allons pas illustrer les bons résultats d’une étude sur la PrEP en mettant derrière le cachet un mec blanc, jeune, imberbe, torse nu et très musclé. Car ce n’est pas le sujet de l’article et puis même les personnes qui ne sont ni musclées, ni blanches, ni jeunes, ni imberbes peuvent vouloir faire du sexe et se protéger contre le VIH avec la PrEP. Certes, c’est un exemple et une attaque très basse de notre part mais nous assumons.

Autre point, nous n’associons pas forcément les nouvelles négatives avec des personnes avec des formes.

Quand nous faisons de la publicité, dernièrement pour la plateforme sociale inverti : Agora, nous ne mettons pas en avant que des mecs photoshopés, de mecs passant 40 heures par semaine en salle de musculation.

Sur inverti, nous essayons. Nous ne sommes certes pas parfaits, mais nous essayons d’apprendre de nos erreurs. Et pour apprendre, rien de mieux que d’échanger. Et au sujet de la grossophobie, vous pouvez faire confiance aux Ours de Paris, un partenaire associatif de premier choix.

Toute la série de vidéo est à retrouver dans notre article spécial #Grosestbeau avec toutes les vidéos !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Lutte contre le VIH : la PrEP fonctionne MAIS…

L'étude publiée par l'ANRS valide l'efficacité et la bonne tolérance en vie réelle de la PrEP et comme à chaque...

Fermer