inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


Guy Bedos a fui la vie. Macron l’en a dégouté ou son premier sbire. Et Harry a salué la vie une dernière fois.

Catégories : Actualités LGBT · Peoples · Politiques


L'épisode 6 est en ligne ! Notre invité est Guy Bordin, auteur du livre l'Amant Fantasmatique. À écouter sur L'anonyme Podcast.

Un de mes maîtres a sorti une autre jolie phrase. À quelques mots prêts, c’est ”tu dors pour longtemps ”. Mais non ! Il ne le peuvent pas !

Hier, il s’est enfui tel un salaud.

Encore trop tôt un artiste, un vrai joueur des maux, pardon, des mots, c’est les motions de censure qui m’ont gagné. Navré, juste l’émotion, aurait écrit Bedos , souvent pris et , à quel prix, pour Devos, et inversement. Cela en était épuisant.
Salut le gauchiste mal luné, jamais sincère et toujours incorrect sur les plateaux télés.

Tu n’aimais pas les pépés.

Mais que tu aimais tes amis Jacques Chazot, Thierry Le Luron ou Jean-Claude Brialy.

Mais un autre homme était épris des ”pédés”

Oui, en son temps, crier à la face du monde qu’il était homo, pire, porteur du VIH et intellectuel. Que diantre. C’était trop pour cette société américaine. Mais, c’est bien ainsi qu’est née ACT UP. Une terre de tolérance, un terre où l’Autre est au dessus de tout. Une terre où nous avons le droit de dire sans détour que l’autre, notre soeur ou frère fait des conneries.
Et surtout surtout, que nous ne pouvions pas supporter les yeux fermés des pouvoirs publics.
Oui, aujourd’hui encore, en sachant qu’un jeune homme ou jeune femme ne fait pas attention et a des rapports non protégés, j’ai grâce à lui le droit de l’écrire. Même si cela me fait pleurer.
Guy ou Harry, même combat.

Que de mépris.

Que de mépris dans ta gueule as tu pris toi l’amoureux fidèle qui jusqu’au bout de l’impensable aura su réellement aimer et soutenir deux femmes. Ton amour de jeunesse, Sophie Daumier, d’abord, que tu as aimé comme un fou, puis comme un sage, puis comme un ”vrai ” mari jusqu’au bout, jusqu’à son départ.
Et puis ta perle, celle qui t’a donné de beaux enfants, excepté celui qui avait tant voulu être toi et que j’embrasse tendrement.

Au revoir Guy.
À bientôt Jarry.

C’est ”con” à écrire, mais j’ai l’impression de vous écrire une lettre de rupture.
Je t’ai aimé, je vous aime, je t’aime et tes textes, je les ai transmis.
Nous nous reverrons.
Enfoiré !!! J’ai le coeur de fils qui bat la chamade

Ici, une petite réclame :

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Actualités LGBT · Peoples · Politiques

.

Par publié le 29 mai 2020

Donnez votre avis !

Read previous post:
C’était un 29 mai… Plus vivant que jamais. C’est le cri d’amour de Jean-Luc Romero.

''j'ai débuté ce journal avec des larmes. Je l'ai fini avec l'espoir car Chris est plus vivant que jamais. Et...

Close