L’horrible scène s’était produite en 2015 à Capestang dans l’Hérault.

Jésus Gabarre-Utrera, jeune trentenaire au moment des faits en 2015, a réussi à séduire un homme de 69 ans sur le réseau Vivastreet. Après plusieurs échanges sur le réseau et par téléphone,  les deux hommes se décident à se voir, mais de manière discrète, dans un champ.

Le corps de la personne de 69 ans sera retrouvé par les gendarmes dans le canal du midi, poignardé au niveau du cou, pantalon baissé et avec une ceinture autour du cou.

La défense de Jésus Gabarre-Utrera était d’expliquer qu’une partie sadomasochiste avait mal tourné et qu’il avait roulé tout seul dans le canal. L’enquête démontrera le contraire. Jésus Gabarre-Utrera avait revendu pour 500 € la Mercedes de la victime. Il fera un faux avec un chèque et également plusieurs paiements avec la carte bancaire de la victime.

Lors de son premier procès devant la cour d’assises de l’Hérault en octobre 2019, Jésus Gabarre-Utrera avait été condamné à 20 ans de réclusion. Le parquet a fait appel de cette première décision jugeant qu’il y avait bien préméditation du meurtre. Rejugé début du mois de mars 2021, le jury a retenu a préméditation et a alourdi la peine de 5 ans, avec un suivi socio-judiciaire pendant 7 ans avec obligation de soins.

Source : L’indépendant.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Pologne : le Parlement européen soutient les LGBTi mais de loin, de très loin !

Le Parlement européen déclare l'Union européenne « zone de liberté LGBTi+». Il aura fallu attendre deux ans après qu’un premier...

Fermer