inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Chritosphe Girard “était” son nom. Paris outragé ? Pari de pocker menteuR ?

Catégories : Homophobie · Le billet d'humeur · Peoples · Politiques

Cet homme, nous ne le connaissons pas.

C’est mieux, finalement. ouf !

Sauf lorsqu’il était dans ses fonctions d’adjoint à la culture de Paris. Nous aurions du comme les autres lui taper sur le ventre et lui ronronner qu’il était notre ami. Seulement,  nous n’avions aucun intérêt à parler ainsi. D’ailleurs nous n’avons toujours aucun intérêt à parler ainsi.
Lors d’une soirée, tout un chacun était en capacité à connaître l’ensemble de son CV, sauf si nous souhaitions avoir des indications sur les bonnes questions à formuler, il valait mieux encore se rapprocher de celles et ceux qui le connaissaient qui aujourd’hui font la fine bouche… Et ce, dans le but de lui faire les bonnes propositions et constater le lendemain que nous avions jusqu’à oublier son nom, nous réveiller juste avec les 06 qu’il aurait pu nous filer. Dommage, nous ne l’avons jamais fait. Mieux, il ne sait même pas qui nous sommes. Nous, nous sommes les “Pimprenelle et Nicolas de ‘Bonne nuit les petits'”, Christophe Girard. Navré nous n’avons jamais fait semblant avec vous. 

Le doute m’habite.

Un média étranger, américain et largement républicain, par pure coïncidence rencontre un “pauvre homme” perdu au milieu d’une armée, pardon,  de quelques femmes, pas du tout orientées politiquement. Surprise ! le “pauvre homme” trouve par pure coïncidence des journalistes. Enfin, ceux qui conviennent, et à qui ? Quand, où, comment ?
Il est même pris en photo dans “son pavillon de banlieu”, “l’homme détruit”.
Ma mère vous dirait, “il n’y a pas de fumée sans feu” ou “laisse pisser”.  Pourtant maman, en France, la présomption d’innocence à tout son sens.
Malheureusement, c’est “juste” l’honneur d’un homme qui est en jeu. 
Un autre homme homme, son honneur est en jeu.
MAiS, malheureusement, tout cela n’est que politique. 
Inverti n’est pas là pour prendre parti, juste pour éviter que l’ordure et le caca même avec du parfum qui reste du caca entre dans ses murs.

Je n’ai pas d’avis. NON, aucun avis. Je n’étais pas là.
Et avec ou sans nous,Paris sera toujours Paris.

Les réseaux sociaux, à l’inverse eux en ont un. Serions nous sous l’ère de Pétain, dans un état stalinien ou comme j’ai pu le démontrer dans un article précédent, voir plusieurs, au Maroc ou en Algérie, en France aussi ? Rendre sentence avant que de donner “une vérité” comme sait si bien le faire LE360.ma ?
J’ai juste en réplique les moyens usés jusqu’à la corde par les falacieux. 
Cet homme, comme tant d’autres, n’a peut être pas été clean. Il a aidé, puisque cela était son job, un vil individu. Etait ce son rôle ? Il aurait du se mettre en retrait, s’il savait. Faire, comme tant d’autres, faire porter le chapeau à un lampiste. Tel est son”crime” s’il savait. ET il savait. Mais que savait il ?
Est il responsable des actes de cette ordure ? Son complice pour le moins ? Seule la justice est en capacité, et encore d’en juger. Je ne sais pas. J’ai lu des délits bien pire qui sont laissés sans suite pour les victimes. Certaines victimes passent même pour des bourreaux.
Je n’ai jamais vu, entendu, lu ces mêmes olibrius venir sur un plateau télé, écrire une ligne, ou crier au scandale sur les réseaux sociaux.

HURLEZ ! “Au loup, au loup” comme le gardien de mouton.

CertainEs aujourd’hui HURLENT à l’hilalie ou se taisent de façon pleutre. De façon courageuse, certainEs d’entre eux, elles, diffusent de fausses infos autour de la mort de la culture et du COVID19. Nous n’en sommes pas à un mensonge prêt. D’ailleurs, la culture, ces personnes s’en foutent ! C’est leur portefeuille qui est le plus important. Mais, ce mec dont vous avez été prêt à lécher les chaussures ou une partie de son anatomie que je ne citerai pas, le soutiendrez vous ? Tout cela à cause de Macron ou de la cuisine interne de la politique de la Ville de Paris, vous ne pouvez plus. Pourtant, vous aimiez être às ses côtés sur des photos, hier. Je suis persuadé que cela ne vous aurait pas déplu en 1943 d’être prisES en photo avec Mauras ou plus récemment, avec Cantat ou encore plus récemment avec Zemmour !?! Mieux le professeur fou amoureux du COVID 19 ! Et encore, j’ai lu, vu, entendu bien pire…

MAIS !

Le peuple a tranché comme les réseaux sociaux. Enfin, Celles et ceux qui se délectent du mensonge, de la désinformation  Manque de bol, aucun fait n’est vérifié. Je préfère attendre, si vous m’en donnez le droit plutôt que lui trancher la tête… Non ? Votre avis est déjà tranché. Votre dernier “ami” vous a dit que sur FB, IN, TW ou ailleurs. La vérité vraie vient de là.

Il faut être sénile pour penser par soi même.

Il faut être dem mpeuré pour imaginer une seule seconde que cet homme de 64 ans avait encore à prouver quelque chose. Si ce n’est sa probité et son honnêteté, si tant est qu’il en a une. Et bien, je l’affirme. Il s’est peut être trompé. Et pire il n’a pas de bons de communicants. Mais la souillure, il la vit au quotid Mpeuréien. Et çà, c’est innomable au titre de notre simple humanité.
A-t-il commis un crime, un délit ? J’aimerais qu’il soit franc, ne serait ce que pour lui, pour les siens.
Mais, je lui laisse personnellement plus que le bénéfice du doute. Je peux être déçu, il va sans dire. S’il est coupable, et de quoi, ce que je ne crois pas, il ne restera que cela, la souillure, et cela logique. et ces  propos seront repris et déformés, il va sans dire.
Ce que je crains, c’est que toute son action pour la culture se résumera à cet acte en ce cas.
Et s’il est innocent, lavé de tout soupçon, Rassurez vous, il restera un illustre inconnu pédophile. Personne n’ira le remercier…
Qu’il soit fautif ou innocent, je tiens personnellement à le remercier pour un Paris culturel vivant. J’eusse espéré mieux. Mais, j’ai aimé son Paris culturel vivant.

Paris pas rose et les égouts sont en action. Ai je donc besoin de citer l’Obs ?
Desolé, avec la galanterie digne du XVIIIe siecle, je vais érupter !
Et les autres avec la poésie du XXIèmesiecle, je vous encule à sec.


La dissentrie des mots n’est pas encore morte.

Ce sujet vous a plu ? Retrouvez d'autres articles dans les catégories suivantes : Homophobie · Le billet d'humeur · Peoples · Politiques

.

Par publié le 25 août 2020

Twitter : @MarkBach5

Donnez votre avis !

Read previous post:
Hong Kong : Le chemin est encore long pour les LGBT

Hong Kong, la perle de l'Orient, a encore un long chemin pour une égalité entre tous ses ressortissants. Et ceci...

Close