Hongrie : Bruxelles tente de sortir les muscles !

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen menace le gouvernement Hongrois de se retrouver devant la Cour de Justice de l’Union Européenne.

Ursula von de Leyen a confirmé ses intentions face à la Hongrie et de leur loi homophobe. Depuis une semaine, il est interdit de montrer à des mineurs du contenu LGBTi avant 22 heures. La loi avait été adoptée par le parlement hongrois le 15 juin dernier.

La Présidente de la Commission avait déclaré à la suite de ce vote :

Si la Hongrie ne corrige pas le tir, la Commission fera usage des pouvoirs qui lui sont conférés en sa qualité de gardienne de traités.

Ursula von der Leyen avait qualifié cette loi de honteuse pour le pays hongrois et pour l’Union Européenne. Cette lettre de mise en demeure est la première étape d’une procédure qui peut mener à la saisine de la Cour de justice de l’UE et à des sanctions financières.

Bruxelles envoie une lettre mais peut aussi retenir des milliards.

Ce qui fait le plus peur à Viktor Orban n’est pas la dite lettre et sa menace qui peut prendre des années, mais plutôt le fait que Bruxelles l’embête avec l’aide que doit recevoir l’État hongrois pour son plan de relance qui se chiffre à plusieurs milliards d’euros.

La Hongrie n’est pas le premier pays en termes de transparence des aides publiques et il serait très mauvais pour le gouvernement hongrois de voir arriver des fonctionnaires européens afin de vérifier le bon usage des sommes de ce plan de relance.

 

Ici, une annonce :

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Gauvain Sers et son nouvel opus.

Les toits de Paris. Un nouveau titre, une vision du monde sur les toits de Paris ? C'est encore une...

Fermer