Hongrie : Une transphobie d’État assumée ! que fait l’UE ?

Nouveau coup dur pour les personnes trans ainsi que pour les personnes homosexuelles.

Le populisme gagne toujours du terrain en Hongrie sans aucune réelle sanction de Bruxelles. Le vice-Premier Ministre Zsolt Semjen  veut une interdiction constitutionnelle de la propagande de genre pour son pays. C’est ce qu’il déclare dans une interview au magazine « Demokrata », un journal de propagande.

Pourquoi la vie privée n’est-elle pas suffisante ? Pourquoi veulent-ils une reconnaissance officielle ?

Il n’y a pas que les personnes trans qui sont la cibles du Vice-Premier Ministre. Il y a aussi l’ensemble des personnes LGBTi.

Ils ne devraient pas être appelés famille, car c’est une notion sacrée. Ils ne devraient pas adopter d’enfants, car le droit des enfants à un développement sain est plus fort que le besoin d’un enfant des couples homosexuels

En mai 2020, la Hongrie imposée le genre selon le chromosome, une humiliation pour les personnes transgenres ainsi que pour les personnes intersexes.

Hongrie : la chasse aux Trans peut commencer !

Une Hongrie sous surveillance.

La Hongrie est pourtant sous surveillance de Bruxelles par rapport sa politique migratoire. Le Parlement européen envisagerait des sanctions contre la Hongrie mais toujours par rapport à sa politique migratoire, rien au niveau des droits LGBTi dans le pays. Rappelons que la Hongrie n’est pas le seul pays oppressant sa population LGBTi. Il y a aussi à l’Est, la Pologne.

Ici, une annonce :
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte