Il répond par un bisou à ses agresseurs homophobes !

Cette nuit, l’homophobie a de nouveau frappé. Clément en parle sur son mur Facebook !

homophobie-clement

Clément Grobotek porte une nouvelle fois les stigmates de l’homophobie en France. En effet, cette nuit, il s’est fait agresser avec son copain en rentrant d’une soirée en boite de nuit dans l’agglomération de Montpellier.

Ses agresseurs étaient au nombre de six. Le couple s’est tout d’abord fait insulter puis ensuite tabasser. Clément nous raconte sa vision d’angoisse en voyant son copain, allongé sur le sol inconscient.

En réponse, Clément leur dit qu’il continuera de vivre avec le sourire et l’amour pour son homme en terminant son témoignage par un bisou aux homophobes :

Cette nuit ,nous nous sommes fait insulter puis tabasser par des homophobes en sortie de boîte de nuit . Inutile de vous décrire la peur que vous ressentez en voyant votre mec allongé sur le sol la tête en sang et inconscient , l’incompréhension qui vous envahit et le sentiment d’impuissance aussi … Seulement on s’est tous les deux relevés , et oui , il fallait taper plus fort ! SIX CONTRE DEUX , ça n’a pas suffit apparemment ! Visiblement en plus d’être intolérants , vous êtes aussi des lâches ! Mais vous savez quoi ? Vous serez toujours impuissants ! Vous pourrez frapper et encore frapper , vous n’enlèverez jamais ce sourire que vous voyez sur mon visage , et ne m’empêcherez pas d’aimer mon mec plus que tout.
Nous sommes peut êtres des pédales , des tafiolles comme vous dites , mais nous on n’attaque pas deux mecs à six. Bisous à vous chers homophobes 😘😘

Marche contre l’homophobie.

Cette image a fait le tour des médias français et a choqué une grosse partie de la population. Certes, certains malins se cachent toujours derrière l’anonymat d’Internet pour continuer à lancer des injures mais les mentalités continuent tout de même d’évoluer.

Cette marche aura lieu à Montpellier ce samedi 21 à 15h aux Jardins du Peyrou. Et les deux victimes y seront bien présentes pour dénoncer l’homophobie. Car comme le disent plusieurs personnes “la lutte contre l’homophobie est loin d’être terminée”.

 

Ici, une annonce :
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte