Il n’y a pas que le Brexit qui fait débat en Irlande du Nord.

L’Irlande du Nord fait partie du Royaume-Uni. Même si la Nation dispose d’un gouvernement et d’un parlement, elle est sous la tutelle de Londres. Et le choix de ce mot n’est pas neutre, surtout que l’Irlande du Nord n’a plus de gouvernement depuis des affaires de corruption et cela  dure depuis plus de deux ans.

En Juillet, Londres avait laissé un délais pour que l’Irlande du Nord reforme un gouvernement pour étudier ces deux projets loi sur l’avortement et le mariage gay. À défaut de gouvernement, les amendements votés à Londres par les députés entreraient en application aujourd’hui.

Les députés conservateurs de l’Irlande du Nord ont siégé hier dans leur parlement vide pour simuler un fonctionnement politique. Mais en vain, car aujourd’hui, les amendements votés à Londres entrent en application.

L’ancienne Première Ministre nord-irlandaise ne l’entend pas de cette oreille. Pour Arlene Foster, les efforts se poursuivront pour empêcher l’introduction de services d’avortement en Irlande du Nord.

C’est un jour très triste. Et je sais que certaines personnes chercheront à faire la fête aujourd’hui, et je dirais à ces personnes – pensez à celles d’entre nous qui sont tristes et qui croient que c’est un affront à la dignité humaine et à la vie humaine.

Source : Euronews.


Publicité offerte par inverti au Sidaction
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
La PMA approuvée en deuxième lecture à l’Assemblée Nationale, mais par qui ?

Rassemblement National et Les Républicains ont appelé à voter contre, UDI et Agir, Libertés et territoires sont « mitigés »....

Fermer