inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Israël et ses contradictions. Joie et douleur.


02 mars 2020 - lemarquis


la Cour suprême autorise la GPA pour les couples homosexuels

La Cour suprême d’Israël a autorisé jeudi les couples de même sexe et les hommes célibataires à recourir à la GPA.
Ce droit n’était accordé en Israël qu’aux couples hétérosexuels mariés, avant le vote d’une loi en 2018 autorisant le recours à une mère porteuse pour les femmes célibataires ou stériles, mais l’interdisant aux couples de même sexe et aux hommes célibataires.
La Cour suprême a écrit dans sa décision que “le pouvoir législatif a 12 mois pour mettre fin à la discrimination envers les couples de même sexe et les hommes célibataires” concernant le droit de recourir à la GPA.
“Nous avons gagné! C’est un jour émouvant quand Israël fait enfin un pas vers les Etats avancés dans le monde sur le plan des droits pour les LGBT”, a réagi dans un communiqué Julien Bahloul, porte-parole de l’Association des pères homosexuels d’Israël, qui avait fait appel contre la loi en 2018.

Et dans le même temps.

Les actes anti-LGBT ont augmenté de 36 % en 2019 en Israël. Le rapport annuel de Aguda a recensé 2 125 cas, la plupart en ligne mais aussi de la part de fonctionnaires et de proches ; 272 jeunes sont contraints de fuir leur domicile.
Selon le rapport annuel, qui a été publié pour la septième année, 2 125 cas ont été enregistrés l’année dernière – soit un toutes les quatre heures ou presque.

La plupart des incidents se sont produits en ligne, principalement sur les réseaux sociaux, selon le rapport. Les attaques en ligne ont augmenté de 58 % en août, un mois après que le nouveau ministre de l’Éducation Rafi Peretz a soutenu la « thérapie de conversion » des homosexuels et que le parti marginal anti-LGBT Noam a lancé sa campagne électorale, selon le rapport.

Le rapport ajoute qu’environ 39 % des incidents de préjugés anti-LGBT proviennent des services de l’État, en particulier la discrimination exercée par les employés de l’Autorité des postes frontaliers, de la population et de l’immigration (PIBA) qui s’occupent des dossiers de mariage et de filiation, des demandes de modification du genre et de gestation pour autrui à l’étranger.

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Hommage : Guy Gilbert, ce prêtre inclusif. “Le respect, plus beau nom de l’amour”

Il ne fait pas l'unanimité. Il n'est pas consensuel. Car, il s'oppose à l'avortement, l'euthanasie ainsi qu'au divorce. Pourtant toute...

Fermer