inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Italie : L’avortement et la sodomie même combat !


06 juin 2018 - David Chevalier


L’extrême droite italienne affirme que les homosexuels veulent effacer les hétérosexuels et que l’avortement est trop dangereux pour tout le monde.

Le nouveau gouvernement italien risque de faire grincer quelques dents et de faire couler beaucoup d’encre. Après les déclarations du ministre de l’intérieur du gouvernement italien Matteo Salvani qui appelaient les migrants à faire leur valise, c’est au tour de l’homophobe ministre de la famille Lorenzo Fontana, membre également de la Ligue , de déployer toute les valeurs de l’extrême droite.

Lors de son arrivée au palais du Quirinal vendredi soir dernier, avec sa femme et sa fille, ce bon père de famille s’est lancé dans une diatribe homophobe et une défense de la « famille naturelle », celle « où un enfant doit avoir un père et une mère ». Des propos qui font écho, bien évidemment, à ceux de La Manif pour tous en France.

Selon le Ministre de la famille, la famille naturelle est attaquée, notamment depuis que l’Union Civile (sorte de PACS à l’italienne) entre personnes de même sexe a été inscrite dans la loi en 2016 en Italie. Dans son raisonnement, le nouveau Ministre de la famille affirme même que  « les homosexuels veulent nous dominer et effacer notre peuple ». Ce qui est faux puisque nous visons uniquement à effacer les homophobe de notre peuple.

Dans le Corriere della Sera, ce même ministre ce même Ministre affirme que : « Les familles arc-en-ciel n’existent pas dans la loi italienne ».

 

L’avortement et la sodomie même combat !

Lorenzo Fontana, le nouveau Ministre de la famille déploie également ses intentions politiques réactionnaires en direction des femmes. Proche des milieux catholiques intégristes, il amorce son combat contre l’avortement, cheval de bataille de l’extrême-droite qui fait du combat pour la vie l’étendard de sa politique. Ce qui fait aussi écho aux propos de La Manif pour Tous en France.

Sans pouvoir remettre en cause le droit à l’avortement, il compte toutefois renforcer les organismes qui « tentent de dissuader les femmes d’avorter ». Pour rendre plus noble son engagement, il se justifie en soulignant que « l’avortement est la première cause de féminicide au monde ».

Rappelons tout de même à ce cher Monsieur ainsi qu’à ces fans italiens mais également français, que si l’avortement tue des femmes, c’est parce que l’accès et sa gratuité ne sont pas garantis à travers le monde poussant certains femmes à se mutiler ou entreprendre des techniques d’avortement dangereuses pour leur santé.

Le droit à donner la vie ne doit pas devenir une obligation à donner la vie coûte que coûte.

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Un marquis à la dérive sur le net :

Tout va de Travert ! Un choix politique de renoncement, celui qui fait la part belle à l'industrie, à l'argent...

Fermer