Après Jean-Marc Morandini, c’est au tour de Jeremstar d’être accusé de détournement de mineurs.

Une guerre totale mode “Gossip” a été déclarée entre JeremStar et le reste du monde. Ceci sous le commandement d’un certain Aqababe. En effet, ce dernier accuse JeremStar de vol de scoop.

JeremStar aurait dévoilé une vidéo des candidats Shanna et Adrien, des Anges de la télé-réalité, dans laquelle on les aperçoit main dans la main. Problème, la vidéo appartenait à Aqababe.

Depuis, le propriétaire de Gossip.fr est mis à mal sur internet. Sur tous les réseaux possibles, Aqababe diffuse des vidéos de JeremsStar en train de se masturber. Pire, ce dernier affirme que JeremStar aurait participer avec un de ses amis journaliste de Radio France ou aurait aidé cet ami à organiser des partouzes avec des jeunes, très jeunes, voire mineurs.

Jeremstar pour l’instant ne dit mot mais plusieurs de ses activités sont annulées : séance de dédicaces ou encore sa participation dans l’émission “Les terriens du Dimanche” diffusée sur C8.

Du côté d’Aqababe, ce Youtubeur affirme détenir des preuves et qu’il est en train de les collecter dans le but de les livrer à la Justice. Les comptes d’Aqababe Snapchat, Youtube, Instagram ont été fermé. Seul son compte Twitter est toujours actif.

Du côté du journaliste, Radio France préfère laisser la Justice s’en occuper. La direction a seulement demandé à l’intéressé de supprimer tout lien entre ses comptes de réseaux sociaux privés et Radio France.

L’arroseur arrosé ?

Tout comme Morandini à l’époque, JeremStar est également sous la vengeance de plusieurs personnalités de télé-réalité. JeremStar est propriétaire du site Gossip.fr qui vit essentiellement de l’actualité des Stars ainsi que des personnes issues de la télé-réalité.

Crédit image : JeremStar

 

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
La GPA ne doit plus être un sujet tabou !

A la veille de l'ouverture du débat sur la loi bio-éthique, la GPA s'y invite et ne veut plus être...

Fermer