Pour trois membres de la communauté LGBTQ.

On vous en parlait vendredi dans un article, la volonté de certains athlètes à défendre les droits des LGBTQ, en plus de la joie de représenter leur nation. Ainsi que s’opposer aux  positions de leurs dirigeants nationaux.: à Pyeongchang, quatorze des deux mille athlètes olympiques sont ouvertement gays, lesbiennes ou bis. Particulièrement visibles cette année, il suffit de se rendre sur les profils instagram du skieur américain Gus Kenworthy ou du patineur Adam Rippon,  ces athlètes revendiquent avec fierté leurs performances.

La rançon de la fierté ?

Outre le titre olympique pour la patineuse de vitesse néerlandaise Ireen Wust sur 1500 mètres – l’athlète ouvertement bi était déjà ultra-décorée à Sotchi -, les patineurs Eric Radford (Canada) et Adam Rippon (Etats-Unis) ont en effet brillé avec leur équipe respective pour décrocher l’or et le bronze, ce qui fait des deux nord-américains les premiers athlètes ouvertement gays de l’histoire des JO d’hiver à être médaillés.

Source : Libération.

Crédit photographique : Eric Radford.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
Un prince gay transforme son palais en Centre LGBT.

En Inde, le Prince Manvendra Singh Gohil, premier prince ouvertement gay du monde, envisage d'ouvrir un centre d'accueil pour les...

Fermer