Journée contre leS harcèlementS.

Le 19 novembre est la Journée de lutte contre le harcèlement.
Le harcèlement est une forme de haine récurrente, palpable, visible et qui pourrait être combattue, ou combat tût, de façon immédiate grâce à l’ensemble de l’arsenal judiciaire ou réglementaire.

Sinistre. Déclarations de dupes ?

Jeudi 18 novembre 2021 madame Brigitte Macron, le ministre de l’Éducation nationale ont entendu différents protagonistes, différents interlocuteurs, dont les ”internets”.
C’est intéressant.
En vérité, leur déclaration commune était vide de toute action concrète.
Pire, pouvons-nous écrire, elle reflète l’inaction de l’ensemble des institutions depuis que le terme ” harcèlement ” existe concrètement dans la société.
Est-ce de leur fait ? Non.
Mais c’est infernal.

Que faire ?

Car tous, absolument tous les leviers juridiques et administratifs existent !
Mais…
Mais, il vaut mieux fermer les yeux dans le cadre du harcèlement scolaire.
Il vaut mieux se taire face au harcèlement au travail.
Il vaut mieux passer son chemin face au harcèlement de rue ou dans tout lieu public.

Que faire ? Bis repetita.

Juste savoir dire ”non” pour la victime et assumer ce ”non”.
Cela passe aussi par l’éducation dès le plus jeune âge.
Accepter la différence, les différentes.
Accepter que l’autre, c’est une part de nous même.
En France, rien n’est fait en ce sens.
Nous évoluons de plus en plus dans une société clivante, un retour aux trois ”etats” de l’Ancien Régime mais de manière exponentielle.
Le droit à la différence, c’est le droit à l’indifférence ET à l’acceptation de l’autre.
Nous n’aimerions jamais tout un chacun.
Mais nous avons un devoir humain, l’accepter cette sœur ou ce frère en Humanité.

Merci à Po, Cosmos et tous les alliés de l’inclusion.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte