inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

Justice : Les blancs catholiques peuvent tenir des propos homophobes.


09 septembre 2019 - David Chevalier


Les étudiants de l’Institut catholique de Vendée étaient jugés pour injure publique à raison de l’orientation sexuelle et délit d’entrave à la manifestation.

Les jeunes étudiants de l’Institut catholique de Vendée (ICES) ont été jugé aujourd’hui, lundi 9 septembre dans l’affaire de l’attaque du stand du Centre LGBT de Vendée survenue mi-mai, lors d’une journée de sensibilisation à l’homophobie et à la transphobie. Pour rappel, deux de ces étudiants ont été exclus définitivement de l’Institut.

Trois mois après, le verdict laisse un goût amer. Le tribunal correctionnel de la Roche-sur-Yones les a relaxé pour injure publique à raison de l’orientation sexuelle. Une déception pour l’association dont le stand avait été attaqué.  Sophie Proquin-Salacroup, présidente du centre LGBTi s’est exprimée au micro de France Bleue.

Il est clair que pour moi l’homophobie est un délit, pas une opinion. Et là ça n’a pas été retenu. Je suis déçue.

Quatre associations ont été indemnisées à hauteur de 500 euros au titre du préjudice moral. D’autres condamnations ont également été prononcées. Quatre étudiants écopent de deux mois de prison avec sursis, et 180 heures de travail d’intérêt général.

La peine la plus grave a en revanche été prononcée contre le jeune coupable d’avoir volé et brûlé le Rainbow Flag. Il a été condamné à deux mois de prison avec sursis et 240 heures de travail d’intérêt général.

Les sept autres prévenus ont été condamnés à 100 heures de TIG chacun.

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Sarajevo : Plus de 2000 personnes présentes pour la première Gay Pride bosnienne !

Les balkans aux couleurs arc-en-ciel. Tout avait été mis en place à Sarajevo pour que la première marche des fiertés...

Fermer