Kiss-In devant l’ambassade de Brunei.

Un kissin gay devant l’ambassade de Brunei pour dénoncer la lapidation des personnes homosexuelles.

[metaslider id=22531]

Le rendez-vous avait été pris au 7 rue de Presbourg à Paris, devant l’ambassade de Brunei. Plusieurs associations (SOS Homophobie, Shame on you, 76crimes…) ont répondu à l’appel lancé par Jacky Majda et relayé par inverti. Avec elles, une soixantaine de personnes venant de toute la région. Leur objectif, dénoncer avec un kiss-in, l’horrible loi qui condamne à la lapidation les personnes homosexuelles.

Pour ce protéger des méchantes personnes homosexuelles ou des gilets jaunes, l’ambassade s’était calfeutrée. Impossible donc d’apercevoir l’intérieur. Jacky Majda a tout de même demandé à être reçu mais en vain :

Juste pour qu’ils savent que nous sommes là, sinon ce n’est pas drôle.

 

Parmi les inconnus, il y avait Aurélien qui est de passage sur Paris la semaine. Il a décidé de venir au rendez-vous juste après le boulot :

J’ai du temps libre pour défendre cette cause. C’est totalement intolérable. Les droits LGBTi sont menacées à travers le monde. C’est donc important d’être là.

Il y avait également Maya, une femme de 66 ans habitante de St-Denis (93). Elle est hétérosexuelle mais elle est tout de même venue pour soutenir la cause :

J’ai connu la dictature de Franco. Mon neveu est homosexuel. Je l’ai vu grandir et je l’ai toujours soutenu. J’aime les personnes homosexuelles, je ne me sens pas en danger avec elles. Il faut dénoncer ce monde pourri, patriarcale.

Demain, devant le Plaza Athénée à l’appel d’Urgence Homophobie. Le but, avertir les clients de ces hôtels qui financent la lapidation des personnes homosexuelles.

 

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte