inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


Koba LaD : je ne suis pas homophobe, je n’aime pas les gays.

Ici, une petite réclame...

Rétropédalage maladroit pour le rappeur suite à une capture Snapchat qui est devenue virale.

C’est l’une des figures montantes de la scène du rap français mais depuis dimanche 16 février, Kaba Lad est au cœur d’une grande polémique. Le jeune rappeur aurait fait un snap très homophobe, légitimant le meurtre des homosexuels.

Le snap montre la capture d’écran d’un article de presse datant d’il y a deux ans du meurtre d’un adolescent étasunien de 14 ans tué par son propre père « parce qu’il était gay ». Sur le snap de Kaba Lad, la mention « bien joué » ainsi que des émojis de mains qui se serrent ont été ajoutés au-dessus de la capture de l’article.

Dès dimanche soir, le snap a très vite circulé sur les réseaux sociaux. Plusieurs fans outrés ont interpellé les organisateurs du festival We Love Green où Kaba Lad devrait être présent.


L'épisode 4 est en ligne ! Notre invité Clément alias Veronika Von Lear. Nous reviendrons également sur la transphobie supposée de JK Rowling, des rumeurs sur l'application Stop Covid et des actions durant le mois des fiertés. À écouter sur L'anonyme Podcast.

Voyant le vent tourner, le rappeur a fait des excuses :

Bon, je vois que ça commence à faire polémique, j’suis pas homophobe, essayez pas de me coller cette étiquette. Dieu pour tous. Je cautionne pas le screen qui tourne.

Des excuses trop propres pour être crédibles. Le rappeur s’est donc senti obligé de refaire une vidéo pour tenter toujours de s’excuser :

J’ai mis un screen hier j’aurais pas dû le mettre mais je cautionne pas du tout le meurtre ni l’enfant gay.

Nouvelle polémique donc. Il va à nouveau tenter encore une fois de s’excuser :

Non Twitter vous êtes des batards je me suis mal exprimer je cautionne pas le meurtre après l’enfant gay chacun pour sois dieu pour tous.

Les organisateurs de différents festivals de cet été en France ont pris contact avec les équipes du rappeur. Esprit Festivalier le site dédié à l’actualité des festivals a par ailleurs fait savoir qu’il ne couvrirait plus les concerts de Koba LaD cet été et rappelle que « l’homophobie n’est pas une opinion mais un délit ».

Ici, une petite réclame :

.

Par publié le 18 février 2020

Rédacteur sur le site actu.inverti.fr & Podcasteur de L'anonyme Podcast.

Donnez votre avis !

Read previous post:
Attaqué par des propos homophobes, Buttigieg fustige les pro-Trump.

"Mon mariage est fidèle, amoureux, sérieux. Je suis fier de mon mariage et de mon mari", a déclaré sur la...

Close