Face à des messieurs muscles, le jeune Mattéo peine à convaincre dans Kho-Lanta.

Du muscle, du muscle, du muscle… Kho-Lanta est le reflet de la société et de ses convictions. Pour gagner, il faut du muscle et des filles minces et agiles. Tout le reste, next. Ça vous rappelle quelque chose ? Vos cours d’EPS aux collèges et lycées. Les aprioris ont la vie dure !

Même s’il se considère comme un sportif de haut niveau, et il a totalement raison, Mattéo apparait comme le jeune homme le plus faible, que ce soit dans l’émission ou au niveau des téléspectateurs et téléspectatrices. Toustes ne mettent pas un seul sou sur lui. Pourtant, dans Kho-Lanta, c’est rarement les messieurs muscles qui tiennent jusqu’à la fin de l’émission. Beaucoup craquent en amont.

Mattéo, première victime du stratège.

Une équipe homogène ne peut réussir et ceci est valable dans la vie professionnelle comme sportive. Toutes les compétences sont bonnes à prendre. Or les équipes bleues et vertes ont misés sur les mâles virils et les femmes souples. À la fin, du dernier tour, il ne restait qu’une seule fille et deux garçons : Benjamin le comptable et Mattéo le danseur étoile.

Mattéo a la mine déconfite. Il n’y croyait pas. Il est confronté à la dure réalité de la société et de ses aprioris. Denis Brogniart le remarque et l’interpelle. Difficile pour Mattéo de cacher son désarroi. Pour la société, un danseur étoile est, soyons franc, une tapette sans muscle, sans intérêt, comme nous avons pu le lire sur les réseaux sociaux. Mattéo en a conscience et il le dit, il sait qu’il va devoir faire plus ses preuves que quiconque dans son équipe.

Des stéréotypes à l’épreuve de Kho-Lanta.

Le casting est intéressant. Le premier épisode de cette 22ᵉ saison est rempli de personnages reflétant une certaine frange de la société. Des messieurs muscles hétéros, des femmes sportives, des femmes au foyer avec de l’embonpoint, des jeunes hommes gays et frêles. Ils et elles ne représentent en rien la société, mais se sont des images qui ont la vie dure.

Nous voyons que le schéma suit les vieux préceptes, homme viril est égal à candidat qui peut gagner. Même les femmes, entre-elles se considèrent moins fortes pour l’aventure Kho-Lanta. Alors que nous l’avons toustes vu, l’histoire de Kho-Lanta n’est jamais écrite à l’avance et ne suit aucun schéma stéréotypé.

 

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2022 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte