La Cour Suprême brésilienne n’autorise pas la censure de la Première tentation du Christ.

On ne peut pas supposer qu’une satire humoristique ait la capacité d’affaiblir les valeurs de la foi chrétienne, dont l’existence remonte à plus de deux mille ans…

Ce sont les paroles du Président de la Cour Suprême brésilienne. José Antonio Dias Toffoli a en effet déclaré le jeudi 9 janvier que :

La Première Tentation du Christ ne faisait pas fi de la nécessité du respect de la foi chrétienne (…) on ne peut pas supposer qu’une satire humoristique ait la capacité d’affaiblir les valeurs de la foi chrétienne, dont l’existence remonte à plus de deux mille ans…

Le président de la Cour Suprême va à l’encontre de la décision prise par un juge brésilien et met en porte à faux une nouvelle fois le Président du pays Jair Bolsonaro qui voulait lui le retrait de la comédie. Cette volonté avait également été portée par son fils Eduardo sur Twitter.

Nous sommes en faveur de la liberté d’expression, mais est-ce que ça vaut la peine de s’en prendre à la foi de 86% de la population? La question est posée.

Le 24 décembre 2019, le siège de la maison de production qui a permis la fabrication de cette vidéo a été la cible de cocktails Molotov à Rio de Janeiro. Une agression qui n’a cependant pas fait de victimes.

La Première Tentation du Chris est toujours disponible sur Netflix en version originale sous titrée.

Ici, une annonce :
0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte