inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !

La discrimination joue la double peine : Michigan (USA). La différence ne passe pas.


17 septembre 2019 - lemarquis


C’est presque sur un ton laconique que Vivre FM radio de la diversité et de l’inclusion relaie hier une information. Et non des moindres, pouvons nous dire.

Trisomie 21 discriminée… et insultée.

Il ne faut pas être une drag queen trisomique aux États-Unis…
Puisque après des triomphes dans différentes capitales européennes telles que Stockholm, Oslo et Londres, ou encore Montréal, la troupe britannique Drag Syndrome devait se produire lors d’une exposition artistique, le 6 septembre 2019, dans le Michigan. Mais le propriétaire des lieux en a décidé autrement. Ceci au motif qu’il se demandait si les show-men pouvaient donner “leur consentement éclairé et complet“. Le ”fouteur” de trouble n’est autre que Peter Meijer, candidat républicain au Congrès. Des clichés néfastes pour les personnes handicapées mais aussi pour sa carrière ? Surtout sans doute pour cette dernière.

Un flot de propos haineux.

L’Union américaine pour les libertés civiles a déposé une plainte auprès du ministère des droits civils du Michigan. M. Meijer est accusé de faire preuve de discrimination à l’égard des artistes en raison de leur handicap mais aussi de leur sexe. Mais l’individu campe sur sa position et envisage même de contester la plainte.
Selon lui, s’ila annulé la performance, c’est qu’il s’inquiétait “risque de perception d’exploitation” de ces personnes. Une opinion qui, selon lui, est partagée par les associations locales de défense des personnes handicapées. “J’ai fait ce qui est juste et ne vais pas céder, ni faire des excuses“, déclare-t-il. Des centaines d’Américains ont en effet exprimé leur mécontentement via des appels, e-mails, lettres et commentaires acerbes sur la prestation du groupe londonien.

L’inclusion plus forte que tout.

Après cet incident, DisArt, l’organisation locale à l’initiative du spectacle, a rapidement trouvé un nouveau lieu. Les billets se sont écoulés en quelques heures. Pour ne pas décevoir leurs fans, venus en nombre, les « queens » ont même programmé un second show, avec du renfort ; en plus des trois chanteurs, trois artistes en situation de handicap étaient présents sur scène.

Source : Vivre FM.

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Bellamy : Il annonce la malédiction avec la PMA !

Dieu va tous vous punir pauvres pêcheurs ! À l'approche du débat à l'Assemblée Nationale du projet bioéthique comportant la...

Fermer