La France est ce soir décapitée. Son Histoire, sa vitalité, sa mémoire et humanité sont tuées.

Ce soir, c’est un homme sans tête qui gît tel en enfer sur le territoire de France. Samuel Paty est son nom. Il est la France !

La terre de France est souillée. Elle l’est à jamais comme en 2015, comme avant, depuis 1986, comme avant, dans des heures sombres entre 1940 et 1944 ou 1914 et 1918. La nuance, c’est que depuis les années 1970, cela vient de fous. Des abrutis qui se réclament d’absurdités que même les Shadocks auraient reniés dès les premiers propos. LA HAINE n’a pas de place en France. 

Rire, sourire, aimer et partager. 

Le blasphème est un beau propos. Au delà d’être républicain, il remet en cause. Il remet les valeurs, les certitudes, les convictions en cause. Il n’est ni honte, ni insulte. Il est un fort témoin de l’existence de la foi, des fois, des fois que et des  à peu près. 

Décapiter la culture, la prise de conscience et la réflexion.

Au nom de la rédaction d’Inverti, même si nous ne sommes pour rien, mais parce que nous sommes humains, nous vous demandons pardon. Pardon à la famille de cet enseignant. Pardon à l’ensemble de la famille de tous les enseignants. Pardon à tous les membres du coprs culturel aussi.

Un acte abjecte.

Nous terminerons ainsi. L’ensemble de la France est en deuil. Jamais l’enseignement, la connaisance ou la culture ne doivent être baffoués. Là, ils furent décapités.

 

 

 

 

 

 

 

 

1 Commentaire
  1. David Chevalier 12 mois il y a

    C’est tout simplement horrible. Sans compter des parents d’élèves qui demandaient à ce qu’ils soient sanctionnés…

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte