La Présidente de la Commission Européenne commence enfin son bras de fer avec la Pologne.

Ursula von der Leyen s’intéresse enfin au sujet des villes polonaises sans LGBTi.

Il n’est jamais trop tard pour agir, voilà l’adage de la Commission Européenne et de sa Présidente Ursula von der Leyen. Jeudi dernier, la Commission Européenne a rejeté les demandes de subvention pour jumelage de six villes polonaises s’étant qualifiées Free LGBTi. Les critiques ne se sont pas faites attendre côté polonais mais la Présidente Ursula von der Leyen tient son cap.

Interrogée lors d’un point presse sur les critiques provoquées en Pologne par cette décision de l’Union Européenne, la porte-parole de l’exécutif européen Dana Spinant a partagé une courte déclaration d’Ursula von der Leyen, qu’elle a ensuite partagé sur Twitter.

Nos traités assurent que chaque personne en Europe est libre d’être qui elle est, de vivre où elle le souhaite, d’aimer qui elle veut et de viser aussi haut qu’elle veut. Je continuerai de pousser pour une Union de l’égalité.

La Commission travaille également sur une « stratégie LGBTI et égalité » à paraître d’ici la fin de l’année.

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

Lire les articles précédents :
TikTok pourrait bientôt disparaître ?

Instagram dépense sans compter afin de récupérer des créateurs de contenu de TikTok et espère que la guerre commerciale entre...

Fermer