Le Botswana dépénalise l’homosexualité, loi anciennement héritée de l’époque coloniale.

La Haute Cour du Botswana s’est prononcée suite à une contestation du code pénal.

Les personnes LGBTi d’Afrique ont raison de croire que le continent change doucement au niveau des droits LGBTi. Cette bonne nouvelle nous vient du Botswana qui dépénalise l’homosexualité, une ancienne loi héritée de l’époque coloniale.

Les clauses du code pénal du Botswana relatives aux relations homosexuelles « sont annulées », a déclaré le juge Michael Leburu dans une salle d’audience comble de la Haute Cour à Gaborone, capitale du pays.

La justice ordonne que les lois soient amendées !

Devant le tribunal de Gaborone, mardi, des militants brandissaient des pancartes proclamant « Il n’y a rien de mal à être différent, mais il est injuste d’être discriminé » ou encore « Les hommes homosexuels sont cinq fois plus victimes de violences sexuelles que l’ensemble de la population masculine du Botswana ».

Au quotidien, les personnes  homosexuelles sont victimes de stigmatisation au Botswana, considéré pourtant comme l’un des états africains les plus démocratiques. Le pays compte un peu plus de 2 millions d’habitants et hélas 20 % de la population vivrait avec le VIH*.

L’Afrique compte encore trois pays condamnant à mort les personnes ayant des pratiques homosexuelles. Pour l’instant, seul l’Afrique du Sud reconnaît officiellement le mariage pour tous.

* Source : ONUSIDA
Crédit image : Wikipedia

0 Commentaires

Donnez votre avis !

©2021 inverti

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Créer un compte