inverti : toute l'actu gay (lgbt), geek, sport, culture…

La communauté gay qui casse les codes – Gay, Geek, Sport, LGBT… N'ayez plus honte d'être inverti !


Le drapeau « bisexuel » ne serait pas libre de droits…

Ici, une petite réclame...

Une organisation étasunienne demande à percevoir de l’argent à chaque utilisation du drapeau de la fierté Bisexuelle.

L’organisation BiNet USA exige un paiement pour chaque utilisation du drapeau de la fierté bisexuelle. L’annonce s’est faite sur le compte Twitter de l’association BiNet à destination d’une militante Jayne B. Shea qui exploitait le drapeau sur ses différents produits.

La nouvelle a eu l’effet d’une bombe sur Internet. Très vite, l’association a eu de vives commentaires avec beaucoup d’insultes. Et depuis l’annonce, le compte Twitter d’origine de l’association n’existe plus.

À qui appartiennent réellement les droits du drapeau ?

Le drapeau de la fierté bisexuelle a été dévoilé le 5 décembre 1998. D’après plusieurs sources, le drapeau aurait été confectionné par Michael Page. À l’époque, il était membre de l’association BiNet USA.

Le drapeau utilise trois couleurs, une bande rose épaisse, une bande bleue épaisse et une fine bande violette centrale pour représenter la nature de l’attraction sexuelle pour les personnes bisexuelles.


L'épisode 3 est en ligne ! Notre invité Johan Cavirot, Président de l'association FLAG! Il répond à toutes nos questions. Au programme également le Pardon envers les homophobes ainsi que l'augmentation des témoignages d'agression à caractère homophobe... À écouter dans L'anonyme Podcast.

Durant la présentation, Michael Page avait déclaré :

Le drapeau de la fierté bisexuelle est le seul symbole bisexuel non breveté, déposé ou marqué par un service.

Mais l’association BiNet a changé son discours depuis. En effet, elle conteste le récit de Michael Page en affirmant que le drapeau de la fierté bisexuelle a été créé « en concertation avec Michael Page » et que ce sont finalement eux qui l’ont demandé et donc le possèdent.

BiNet peut-elle vraiment déclarer la paternité du drapeau et ainsi toucher le jackpot ?

C’est très compliqué car Michael Page n’a jamais été employé de l’association. Cela signifie que le travail réalisé par Michael Page n’est pas automatiquement la propriété de l’association.

Autre point problématique, l’association BiNet se déclare comme propriétaire exclusif du drapeau, en excluant donc Michael Page, pourtant créateur du drapeau.

De plus, le drapeau est réalisé avec des formes géométriques simples (ratio 2-1-2) et avec des couleurs basiques qui ne peuvent pas être protégées par le droit étasunien. À cela, il faut ajouter que le design du drapeau n’a jamais été déposé par BiNet depuis sa création en 1998. Pourquoi devrait-il l’être en 2020 ?

Il y a déjà eu un autre cas litigieux dans l’histoire des droits étasuniens. La Warner avait les droits pour la chanson Happy Birthday to you qu’elle avait déposé en 1988. Mais en 2015, un juge californien a donné raison à des artistes reprenant la chanson sans payer de droits d’auteur à la Warner. Pour le juge, Happy Birthday to you faisait maintenant partie du domaine public et n’était donc plus la propriété de la Warner.

Ici, encore une réclame...

.

Par publié le 30 avril 2020

Rédacteur sur le site actu.inverti.fr & Podcasteur de L'anonyme Podcast.

Donnez votre avis !

Lire les articles précédents :
Geekerie – La série de la semaine : The Boys sur Prime Vidéo

Une série avec des supers héros, très humains. Synopsis : Hughie, simple vendeur dans un magasin d'électronique de New York,...

Fermer